Limiter le lien entre la mère porteuse et le bébé

Pour réduire le dommage émotionnel que pourrait supposer le fait, pour la mère porteuse, de remettre le bébé après sa naissance, il est préférable d’éviter qu’elle ait un lien biologique avec lui. C’est pour cela qu’on essaie, dans la mesure du possible, que ce soient les futurs parents qui fournissent les gamètes (ovules et spermatozoïdes). Si les parents ne peuvent pas apporter leur propre patrimoine génétique, on recourra à des gamètes de donneurs. On évitera en particulier que la mère porteuse fournisse ses propres ovules.

Cliquez ici pour lire l'article complet :    31
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.