Les couples d’hommes sont le collectif potentiellement le plus intéressé par la gestation pour autrui, étant donné qu’il leur manque la capacité biologique à la gestation. La participation d’une mère porteuse est donc la seule façon pour eux d’avoir des enfants biologiques. Pourtant, les couples gays ne représentent pas la majorité des couples qui font la demande d’un traitement de gestation pour autrui.

D’un autre côté, les couples homosexuels féminins en ont rarement besoin. Il n’est pas fréquent que, dans un couple de femmes, toutes deux aient des problèmes pour mener une grossesse à terme.

Cliquez ici pour lire l'article complet :    43
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.