On considère qu’une femme souffre d’échecs de nidation lorsque, après 3 cycles complets de FIV (fécondation in vitro) avec des embryons de bonne qualité, elle n’arrive toujours pas à tomber enceinte.

Si c’est le cas, il est nécessaire de confirmer qu’il n’y a pas de problèmes utérins qui pourraient être responsables du résultat négatif au test de grossesse.

Cliquez ici pour lire l'article complet :    37
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.