Exemples de pays européens ne permettant pas la GPA

Les pays d’Europe juridiquement favorables à la gestation pour autrui ne sont pas nombreux. Alors que plusieurs pays maintiennent une situation de vide juridique (c’est-à-dire qu’aucun texte de loi ne mentionne explicitement la GPA, ce qui se traduit dans les faits par un manque d’autorisation mais aussi d’interdiction), d’autres présentent des interdictions explicites dans leur juridiction.

Comme nous le voyons sur la carte, c’est le cas de la France, de l’Espagne, de l’Italie, de l’Allemagne, de la Suisse, de l’Autriche ou de la Norvège.

Cliquez ici pour lire l'article complet :    85
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.