Bergé: Louer son ventre ou louer ses bras

  1. avatar
    Fifuto

    J’ai lu récemment une phrase de Pierre Bergé (RIP) qui disait qu’il n’y a pas de différence entre louer son ventre ou louer ses bras. Finalement, je trouve que ce n’est pas une réflexion stupide du tout. L’ouvrier, l’employé, ne donnent-ils pas leur temps, leurs facultés et leurs corps en échange d’une rémunération?
    J’ai lu que cette phrase avait fait scandale, mais je ne la trouve pas stupide, loin de là. Qu’en pensez-vous? Ne serait-il pas possible de mettre en place une législation qui protège les mères porteuses des abus, de la même façon que les lois protègent (ou sont censées protéger) les droits des travailleurs?
    J’attends vos avis. Bonne journée

    08/10/2017 à 21:25
    #2275 Répondre
  2. avatar
    Isabelle Gutton
    Spécialiste en gestation pour autrui

    Bonjour Fifuto,

    Cette réflexion de Pierre Bergé date de décembre 2012 à l’occasion d’une manifestation de soutien au mariage pour tous.

    La citation intégrale disait :

    Nous ne pouvons pas faire de distinction dans les droits, que ce soit la PMA, la GPA ou l’adoption. Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? C’est faire un distinguo qui est choquant.

    Il s’agit là d’un point de vue défendable mais qui ne tient cependant pas compte de plusieurs facteurs. Tout d’abord, la grossesse est un processus biologique qui, d’une certaine façon, met en œuvre tout le corps d’une femme au service d’une autre personne, pas seulement ses aptitudes et son temps. Cela heurte le principe d’indisponibilité du corps humain. Par ailleurs, il s’agit là d’une source de discrimination puisque cela n’affecterait que les femmes.

    Nous invitons donc à réfléchir de façon exhaustive aux implications éthiques d’une telle pratique. Vous pouvez lire sur le sujet notre article : Pratique éthique de la GPA.

    Par ailleurs, si vous cherchez des points de vues et des arguments défendus par les défenseurs et les opposants de la GPA, vous pouvez lire notre article : Débat sur les mères porteuses.

    Nous y mentionnions d’ailleurs dans la FAQ la citation de Pierre Bergé à laquelle vous faites référence.

    À Babygest, nous partageons aussi l’avis qu’une législation est nécessaire pour que la GPA ne donne pas lieu à des abus. C’est pour cela que nous défendons une GPA volontaire, légale, éthique et respectueuse de l’humain. J’espère que votre intervention d’aujourd’hui sera le point de départ d’un débat enrichissant.

    10/10/2017 à 11:41
    #2276 Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.