Coparentalité, qu’en pensez-vous?

  1. avatar
    simon

    Bonjour, je viens tout juste de lire l’article que vous avez publié au sujet de la coparentalité. J’avoue que j’en suis sorti un peu perplexe. Je suis un homme seul et mettons que je veux devenir papa. Quels sont les avantages par rapport à l’adoption ou même à la maternité pour autrui?

    16/02/2018 à 11:19
    #2906 Répondre
  2. avatar
    Isabelle Gutton
    Spécialiste en gestation pour autrui

    Bonjour simon,

    Effectivement, c’est une solution qui peut sembler très déroutante. Elle est cependant adoptée par un nombre croissant de personnes qui la voient comme une option valide pour avoir un enfant. Pour pouvoir comparer ses avantages avec ceux de l’adoption ou de la gestation pour autrui (GPA), laissez-moi vous rappeler les caractéristiques (à très grands traits) de ces différentes options.

    L’adoption est une solution qui permet d’offrir un foyer à un enfant qui en manque. C’est la façon la plus solidaire de devenir père. Par contre, si vous souhaitez être papa en solo, vous aurez probablement moins d’options que d’autres pour une adoption internationale car certains pays exigent des adoptants qu’ils soient des couples mariés. De plus, les délais avant de se voir attribuer un enfant adoptable peuvent être assez longs.

    La GPA vous permet d’être le père biologique. Et même si vous ne pouviez pas apporter les spermatozoïdes pour une raison ou pour une autre, vous serez présent pour votre enfant dès le moment de sa naissance, ce qui va vous permettre d’éviter des traumatismes et des problèmes causés par l’abandon et le manque de soins. C’est cependant une solution chère, complexe sur le plan légal et qui est de plus soumise à des questionnements éthiques.

    Enfin, la coparentalité qui vous intéresse ici est une façon de permettre à votre futur enfant d’avoir à la fois son papa et sa maman. Vous allez partager les responsabilités légales avec une femme. La situation quotidienne va plus ou moins être celle de parents séparés avec la garde partagée. L’aspect probablement le plus difficile à gérer va être de vous mettre d’accord avec une personne qui ne vous est pas proche, pour prendre des décisions très importantes concernant l’éducation et les valeurs à inculquer à votre enfant. Cela peut être assez compliqué au quotidien.

    J’espère que cette esquisse vous aura permis de vous faire une idée (très) générale. Vous venez de lire l’article mais, pour les personnes qui voudraient s’informer, j’indique ci-après le lien de l’article : La coparentalité.

    Au revoir.

    16/02/2018 à 12:11
    #2908 Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.