Doutes sur la stimulation ovarienne et l’hyperstimulation en gestation pour autrui avec mes propres ovocytes

  1. avatar
    delphine

    Bonsoir, je vais débuter un processus de stimulation ovarienne et on m’a déjà mis une injection pour bloquer mon ovulation et pouvoir calculer le jour où je dois commencer avec les injections puisque je n’ai pas d’utérus et donc pas de règles non plus. On m’a dit de prendre 200 de Gonal et 150 de Merional pendant les six premiers jours. Je me demande si ce n’est pas une dose trop forte, j’ai beaucoup de douleurs au niveau de la poitrine parce que j’ai une fibrose kystique et je redoute d’avoir une hyperstimulation. Merci !!

    09/07/2016 à 22:45
    #566 Répondre
  2. avatar
    Emna Mzah
    Spécialiste en gestation pour autrui

    Bonjour delphine,

    La dose hormonale et le protocole suivi pendant la stimulation sont décidés par le médecin selon les résultats de vos analyses hormonales et la prévision qu’on peut en tirer sur la réponse de l’ovaire. Cependant, la seule façon de savoir comment réagira votre ovaire est de faire un cycle de stimulation.

    Si votre médecin s’aperçoit que votre réponse est excessive, il devra annuler le cycle en question pour éviter le syndrome de l’hyperstimulation ovarienne.

    Les symptômes associés à la stimulation sont la douleur au niveau des seins, de la tête, le ballonnement de l’abdomen et de la poitrine, la fatigue et la rétention de fluides dans les jambes. Si vous ressentez ces symptômes vous devez en informer votre médecin.

    J’espère vous avoir aidée et je vous souhaite bonne chance.

    11/07/2016 à 8:01
    #568 Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.