FIV avec DPI ou don d’ovocytes?

  1. avatar
    cam5

    Bonjour,

    Je suis en parcours gpa en Grèce. Mon compagnon et moi n’avons pas de soucis pour avoir des embryons de bonnes qualités (de nos propres gènes) mais après trois échecs d’implantations, nous avons effectué une DPI. Sur les 8 embryons, 7 sont porteurs d’anomalies. J’ai peu d’espoir pour le seul embryon sain. Je sais que la question du don d’ovocytes se pose mais mon compagnon n’est pas prêt et ne le sera peut être jamais. Devons-nous quand retenter une FIV avec dpi? Peut-il avoir la possibilité que nous arrivons à avoir un peu plus d’embryons sains.

    Merci

    25/09/2017 à 22:42
    #2219 Répondre
  2. avatar
    Isabelle Gutton
    Spécialiste en gestation pour autrui

    Bonjour cam5,

    Tout d’abord, il est tout à fait possible que cet embryon sain arrive à s’implanter et je vous souhaite bonne chance.

    Si ce n’était pas le cas, vous me dites que votre compagnon n’est pas prêt à assimiler l’idée du don de gamètes : c’est quelque chose de tout à fait compréhensible qui arrive à beaucoup de futurs parents.

    Retenter la FIV avec DPI n’est pas une idée absurde et cela peut en valoir la peine, mais d’après ce que vous me commentez des tentatives précédentes, vous devez quand même vous attendre à ce qu’il n’y ait que peu d’embryons sains. Le principal inconvénient est le coût économique du DPI ainsi que le temps investi dans chaque traitement, surtout, si l’on n’obtient pas plus d’un ou deux embryons à transférer.

    Si vous vous faites finalement à l’idée du don de gamètes, il faudra d’abord procéder à un bilan de fertilité pour savoir s’il faut recourir au don de sperme ou d’ovocytes. Ou peut-être le savez vous déjà et c’est pour cela que vous m’indiquez d’emblée le don d’ovocytes ? Les possibilités d’embryons sans anomalies génétiques devraient en être augmentées.

    Tout dépend finalement de vos moyens financiers et de votre acceptation du don de gamètes. C’est une décision très personnelle. Il vous faudra trouver un équilibre entre vos moyens, vos sentiments et l’avis de votre spécialiste.

    Bonne chance avec le prochain transfert. Tout espoir n’est pas perdu, il suffit d’un seul embryon dans de bonnes conditions pour qu’un enfant naisse. N’hésitez pas à nous faire part de votre parcours, beaucoup de futurs parents seraient très heureux d’en savoir plus sur votre GPA en Grèce. Vous pouvez utiliser pour cela la section : Mon expérience.

    J’espère vraiment que vous nous annoncerez bientôt un heureux évènement.

    26/09/2017 à 13:45
    #2223 Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.