Fécondation in vitro pour couple homosexuel avec deux ovocytes et deux spermatozoïdes

  1. avatar
    PierreJk

    Bonjour, mon mari et moi (nous sommes homosexuels) pensons aller au Canada pour réaliser notre rêve d’avoir un bébé. On aimerait en avoir deux, j’ai lu que c’était possible de féconder deux ovocytes avec deux spermatozoïdes pour avoir deux embryons chacun avec la charge génétique de l’un de nous. Est-ce que c’est vraiment possible ? Cela peut-il compliquer la grossesse ? Faut-il une mère porteuse ou deux ?

    25/06/2016 à 17:59
    #370 Répondre
  2. avatar
    Emna Mzah
    Spécialiste en gestation pour autrui

    Bonjour PierreJK,

    Ce que vous dites est possible, il s’agit de ce qu’on appelle une double gestation.

    Beaucoup de couples homosexuels utilisent des échantillons des deux parents pour féconder chacun une moitié des ovocytes disponibles.

    C’est de cette façon qu’on peut obtenir des embryons qui seront frères génétiquement du côté féminin et auront chacun les gènes de l’un des pères. Ces embryons seront ensuite transférés à la mère porteuse pour leur implantation.

    Cependant, cette pratique n’est pas dépourvue de risques. Il est possible que seul l’un des embryons réussisse à implanter. De plus, toute grossesse gémellaire (même naturelle) comporte des risques qu’il est en général recommandé d’éviter.

    26/06/2016 à 9:50
    #372 Répondre
  3. avatar
    Fredetjustin

    Bonjour, Nous sommes un couple homosexuel qui voudrait être parents. Nous avons pensé à la GPA, mais vu la distance et le coût des États-Unis, on avait pensé à la belgique. Etre père gay par GPA en Belgique est-il conseillé? Avez- vous des expériences?

    15/07/2017 à 21:46
    #2017 Répondre
    • avatar
      Jessica Escudero
      Spécialiste en gestation pour autrui

      Bonjour Fred et Justin,

      La gestation pour autrui ou GPA ne bénéficie pas d’une législation spécifique en Belgique. Recourir à une mère porteuse y est pourtant toléré depuis une vingtaine d’années dans la mesure où ce qui n’est pas interdit est de facto autorisé. Cette pratique est indirectement régulée par la loi de 2007 sur la PMA et par la loi sur l’adoption. Le faible nombre de cas recensés n’est pas dû aux prix mais aux normes strictes établies par les centres de fertilité.

      L’ouverture de la gestation pour autrui en Belgique aux familles homoparentales est récente. Depuis 2011, l’Hôpital universitaire de Gand (et lui seul) permet aux couples homosexuels de faire une demande de GPA. C’est logique, car il est le seul à associer le don d’ovocytes à la GPA, condition indispensable pour les couples gays qui ne peuvent pas apporter de gamète féminin.

      Je vous recommande la lecture ce det article: Devenir parents par GPA: couples homosexuels.

      j’espère vous avoir aidés,

      19/07/2017 à 11:51
      #2018 Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.