Gestation pour autrui en Italie

  1. avatar
    NathalieG

    Bonjour, je vois que vous ne parlez pas du tout de l’Italie. Qu’en est-il de la GPA en Italie. Est-elle autorisée? Y a-t-il moyen d’y faire la FIV avec la mère porteuse et l’accouchement dans un pays qui autoriserait la GPA (par exemple le Portugal)?

    02/11/2017 à 18:06
    #2447 Répondre
  2. avatar
    Isabelle Gutton
    Spécialiste en gestation pour autrui

    Bonjour NathalieG,

    La gestation pour autrui n’est pas autorisée en Italie.

    De plus, il s’agit d’un pays qui, contrairement à la France, a fait appel de la décision de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) octroyant la filiation d’un enfant né par GPA à l’étranger à des parents d’intention, dans le cadre de l’affaire Paradiso et Campanelli. L’Italie fait donc partie des pays d’Europe considérés comme les plus contraires à la GPA.

    Nous vous déconseillons fortement d’essayer de réaliser partie du traitement de PMA sur le territoire italien.

    En ce qui concerne le Portugal, toute la procédure de gestation pour autrui doit être réalisée sur place, dans un centre agrée par le Ministère de la santé portugais. Il n’est donc pas possible de s’y rendre uniquement pour l’accouchement.

    Cordialement

    03/11/2017 à 11:56
    #2448 Répondre
  3. avatar
    NathalieG

    Quelle solution conseillez-vous pour un couple franco-italien résidant en Italie? Merci

    13/11/2017 à 11:30
    #2469 Répondre
    • avatar
      Isabelle Gutton
      Spécialiste en gestation pour autrui

      Bonjour NathalieG,

      Je vous conseille de consulter Lucy, l’assistante virtuelle de la plate-forme en ligne Surrofair, qui saura vous conseiller la meilleure destination possible en fonction de votre pays de résidence, votre nationalité, votre état civil et votre situation médicale, et surtout vous mettre en contact avec des conseillers juridiques qui vous expliqueront le retour en Italie avec votre bébé. C’est par ici : Conseiller virtuel.

      Si votre partenaire est un homme et qu’il peut fournir ses spermatozoïdes, l’enfant pourrait également être français par la filiation paternelle.

      Vous pouvez lire à ce sujet : Nationalité et filiation des enfants nés par GPA à l’étranger.

      J’espère vous avoir aidée.

      14/11/2017 à 8:41
      #2471 Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.