Mères porteuses en France: c’est pour bientôt?

  1. avatar
    Libellule

    Je sais bien que la GPA est interdite en France pour l’instant, mais j’aimerais savoir ce que vous en pensez, en tant que spécialistes. Pourrait-elle bientôt être légalisée ? Est-ce que ça vaut la peine d’attendre ? Étant donné les prix à l’étranger, je préfèrerais pouvoir le faire près de chez moi et que mon enfant naisse dans mon pays. Qu’est-ce que vous en pensez ? Merci d’avance.

    18/09/2017 à 10:50
    #2191 Répondre
  2. avatar
    Isabelle Gutton
    Spécialiste en gestation pour autrui

    Bonjour Libellule,

    Je regrette de vous dire qu’il y a encore un long chemin à parcourir avant que la GPA ne puisse être légalisée en France.

    Marlène Schiappa, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, a d’ailleurs déclaré récemment que la GPA n’était pas à l’ordre du jour et ne serait pas proposée par le gouvernement au cours du quinquennat du président Macron. Il ne faut donc pas s’attendre à une ouverture prochaine du débat à l’Assemblée nationale.

    En revanche, il est prévu que la situation des enfants nés par GPA à l’étranger soit régularisée.

    Pour en savoir un peu plus sur le débat en France, je vous invite à lire : Arguments pour et contre la GPA en France.

    Je vous invite également à vous renseigner au sujet des destinations possibles à l’étranger. Les prix ne sont pas tous les mêmes et peut-être pourriez-vous trouver une destination plus abordable.

    Vous pouvez vous aider en lisant notre article : Prix de la gestation pour autrui.

    Vous pouvez aussi bénéficier de l’aide de l’assistante virtuelle Lucy, de la plate-forme en ligne Surrofair, qui vous conseillera une destination adaptée et vous mettra en contact avec des entreprises du secteur sérieuses qui y travaillent. C’est par ici : Conseiller virtuel de gestation pour autrui.

    J’espère vous avoir répondu.

    18/09/2017 à 11:26
    #2192 Répondre
    • avatar
      Libellule

      C’est bien dommage. J’étais prête à attendre encore quelques années. J’espère vraiment que les choses vont bouger. Ma belle-soeur, qui a eu ses 3 enfants sans problèmes, était prête à être ma mère porteuse. On était bien loin des situations glauques dont on nous parle dans les médias !!! merci quand même pour vos réponses.

      19/09/2017 à 12:55
      #2198 Répondre
    • avatar
      TomLoup

      Pourriez-vous m’expliquer un peu mieux comment vous et votre belle-soeur vous voyez les choses ? Je n’ai pas d’opinion arrêtée sur la GPA et vous avez l’air d’avoir sérieusement envisagé la chose. Je recherche des avis et témoignages pour mieux comprendre le phénomène. Merci.

      27/09/2017 à 16:43
      #2235 Répondre
    • avatar
      Libellule

      Bonjour TomLoup, c’est simple, pour nous l’enfant resterait en famille. Ma belle-soeur ne voit en principe aucun inconvénient à le porter car elle a ses 3 enfants qui la comblent, ses grossesses se sont très bien passées. En plus elle est mère au foyer, donc elle ne serait pas pénalisée sur le plan professionnel. Nous nous entendons très bien (je suis même plus proche d’elle que de son mari qui est pourtant mon frère), elle est prête à assumer les risques et je lui suis infiniment reconnaissante ne serait-ce que d’évoquer la possibilité de devenir mère porteuse pour moi. Nous suivrions la grossesse ensemble et l’enfant serait en contact avec sa tante et ses cousins, il n’y aurait donc pas cette rupture, ce déchirement qui est tant redouté lorsque la mère porteuse est une personne totalement étrangère à la famille.
      Pour nous, cela nous semblait une solution totalement naturelle, alors que le faire à l’étranger, avec une inconnue et avec le coût que cela suppose, en passant par des agences et des cliniques, avec le spectre du business, sans pouvoir être présents avec la femme qui fait ce geste magnifique (et qui dans ce cas le fait probablement, ne soyons pas candides, pour des raisons financières), eh bien ça nous fait énormément reculer.
      D’ailleurs, nous ne sommes pas du tout convaincus par cette perspective. Nous étudions actuellement les possibilités pour l’adoption (nationale et internationale) et nous nous préparons aussi à devoir renoncer à notre propre enfant et à nous contenter de nos neveux, par chance très présents dans nos vies. C’est déjà un privilège.
      Nous verrons. Je ne sais pas si cela vous suffit comme réponse, c’est juste nos sentiments sur ce sujet.

      28/09/2017 à 22:02
      #2239 Répondre
    • avatar
      TomLoup

      Merci de votre réponse. Je vois que vous avez pensé à tout, j’espère que vous pourrez le faire en France un jour… pas trop lointain. Bon courage.

      03/10/2017 à 15:37
      #2256 Répondre
  3. avatar
    AudeP

    Bonjour Libellule,

    Je viens de lire votre histoire et je trouve que c’est trop dommage. Je comprend que la GPA puisse avoir lieu dans une situation comme la vôtre. Alors même si ça n’a pas l’air trop bien parti, j’espère sincèrement pour vous que la gestation pour autrui sera bientôt possible en France.
    Bon courage et tout mon soutien.

    Aude

    16/10/2017 à 15:48
    #2315 Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.