Que penser des packs (forfaits) "grossesse garantie" ?

  1. avatar
    Felicita

    Bonjour,
    Étant actuellement en phase de recherche, et donc en pleine réflexion quant au choix d’une agence (ou clinique) et d’un contrat de GPA, mon mari et moi aimerions savoir s’il faut privilégier une formule avec essais illimités… ou pas ?
    Par exemple, une clinique nous a déjà proposé un devis à un prix qui nous semble « raisonnable », mais le contrat ne prévoit qu’une seule tentative de transfert d’embryon. Du coup, nous nous demandons si choisir une telle formule n’est pas risqué.
    Nous constatons qu’il existe aussi des forfaits plus chers, mais avec 100% de garantie quant à l’obtention d’une grossesse, incluant donc un nombre illimité de tentatives.
    Enfin, il y a aussi des formules intermédiaires, qui proposent 3 ou 4 essais de transfert… alors que penser de toutes ces offres ? Laquelle choisir ?
    En général (en moyenne…), combien d’essais s’avèrent nécessaires pour que le transfert d’embryons débouche sur une grossesse ?
    Bref, nous souhaiterions y voir plus clair, afin de pouvoir nous décider sur le choix d’un prestataire (agence ou clinique) et surtout d’un contrat de GPA… en Ukraine (car c’est la destination a priori idéale pour le couple hétéro que nous sommes).
    Merci pour votre aide, et bonne journée à tous !

    03/10/2017 à 10:19
    #2250 Répondre
  2. avatar
    Isabelle Gutton
    Spécialiste en gestation pour autrui

    Bonjour Felicita,

    Il s’agit d’une question complexe et assez personnelle.

    En principe, la mère porteuse est une femme qui a déjà vécu au moins une grossesse et qui a passé tous les examens médicaux garantissant sa bonne santé et sa fertilité. Statistiquement parlant, elle devrait pouvoir tomber enceinte assez facilement (même s’il n’y a pas de garantie que ce soit dès le premier transfert).

    Vous devrez prendre en compte l’origine des gamètes. Les gamètes employés peuvent intervenir dans la qualité des embryons à transférer (par qualité, nous nous référons aux possibilités qu’a un embryon de s’implanter et de se développer).

    S’agit-il des vôtres ? Si oui, avez-vous réalisé un bilan de fertilité (spermogramme, réserve ovarienne…) pour savoir si vous et/ou votre partenaire présentez des problèmes de fertilité affectant les gamètes ? Quel est votre âge ? Allez-vous utiliser des gamètes de donneurs, qui présentent en général de meilleurs taux de réussite ?

    En fonction de la réponse à ces questions, vous devrez faire une estimation du nombre de tentatives nécessaires, sachant que les statistiques ne sont que des chiffres et qu’il suffit d’une seule fois dans des circonstances favorables pour qu’une grossesse se produise.

    Si vous souhaitez conserver une certaine tranquillité d’esprit et que vous pouvez vous le permettre sur le plan financier, un forfait avec tentatives illimitées ou un forfait intermédiaire peuvent effectivement être une bonne solution. Assurez-vous de lire et de comprendre toutes les conditions associées à ce type de forfait.

    Je vous suggérerais de poser la question à votre gynécologue ou à un spécialiste de la fertilité qui pourrait vous indiquer, connaissant votre situation médicale personnelle, les chances de succès approximatives d’une grossesse avec mère porteuse.

    À bientôt !

    03/10/2017 à 16:07
    #2257 Répondre
  3. avatar
    Felicita

    Bonjour Isabelle, et MERCI (une fois de plus) pour votre réponse.
    Alors, pour être plus précise, nous envisageons un don d’ovocytes car, en raison d’un problème médical, je n’ai plus droit à la moindre stimulation hormonale, ni au fait de porter un bébé… ce qui mettrait ma vie en danger dans un cas comme dans l’autre. C’est d’ailleurs pour cela que nous nous tournons vers la solution de la GPA.
    Par contre, nous espérons pouvoir utiliser les gamètes de mon mari : il aura bientôt 53 ans mais il a déjà eu deux enfants (les nôtres, en l’occurrence…) et il compte demander à son médecin traitant de lui prescrire justement un spermogramme.
    En effet, avant de choisir une agence et de partir en Ukraine, nous préférons déjà savoir si on a des chances d’y arriver ! 😉

    04/10/2017 à 13:41
    #2263 Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.