Recherche témoignage de femme transsexuelle devenue maman grâce à la GPA

  1. avatar
    MarieRose

    Bonjour ou bonsoir,

    Je ne suis pas encore dans un age ou une période de ma vie ou je voudrai avoir des enfants je n’ai que 19 ans mais je me pose quelques questions.
    Je suis une jeune femme transexuelle ayant changer de sexe de garçon à fille très tôt dans ma vie.

    Je suis la série télé amour gloire et beauté dans cette série il y a un couple Rick et Maya qui souhaitent avoir des enfants mais Maya est une transsexuelle comme moi donc elle ne peux pas donner la vie à un enfant. Ils veulent donc avoir recours a une mère porteuse.

    Cela m’a donc pousser à rechercher des témoignages de transexuelles devenu mère grâce à cette pratique dans la vrai vie mais je n’ai rien trouver à ce sujet.

    Donc si certaines personnes peuvent témoigner à ce sujet cela me ferai plaisir.

    Je me pose notamment la question si nous pouvons bénéficier de la gpa dans tout les endroits ou elle est autoriser pour les couples hetero mariée sachant que même en ayant changer de sexe sur notre acte d’état civil il y aura toujours une trace de ce changement sur celui ci.

    25/08/2017 à 22:37
    #2087 Répondre
  2. avatar
    Jessica Escudero
    Spécialiste en gestation pour autrui

    Bonjour Marie Rose,

    Lorsque le moment sera venu pour vous de devenir mère, nous vous conseillons de vous diriger vers les États-Unis. En effet, c’est une destination qui permet la GPA dans les cas de couples transexuels.

    Pour pouvoir reconnaître la filiation de votre enfant en France, il vous sera délivré un certificat de naissance où se ont les parents d’intention qui sont reconnus comme les parents du bébé. Cependant, même si ces documents assurent la filiation pour les deux parents d’intention aux États-Unis, l’acte de naissance américain ne pourra qu’être partiellement transcrit à l’état civil français. En effet, seule la désignation du père pourra être transcrite. Il est préférable que le père apporte ses spermatozoïdes. Ainsi, en cas de litige, la réalité de la filiation biologique pourrait être garantie.

    Quand à la mère d’intention, un acte qui mentionnerait une femme différente à celle qui a accouché comme la mère de l’enfant ne pourra pas être considéré conforme à la vérité des faits comme le préconise l’article 47 du Code civil, d’où l’impossibilité de transcrire dans sa totalité l’acte de naissance établi aux États-Unis.

    C’est par la suite, une fois de retour en France, que la conjointe ou le conjoint du père (femme ou homme selon qu’il s’agit d’un couple hétérosexuel ou homosexuel) entamera une procédure d’adoption de l’enfant de son mari.

    Il est donc important que votre futur conjoint apporte son matériel génétique et que vous soyez mariés pour adopter l’enfant par la suite.

    Nous vous conseillons de lire notre article: La GPA aux États-Unis.

    Bonne journée et bon courage,

    28/08/2017 à 8:07
    #2090 Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.