La gestation pour autrui est interdite en Suisse par la Constitution féderale et par la Loi de procréation médicalement assistée (LPMA) du 18 décembre 1998. Elle y est désignée par le terme maternité de substitution.

Des sanctions pénales sont prévues pour les personnes qui réaliseraient une technique de PMA sur une mère porteuse.

Cliquez ici pour lire l'article complet :    63
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.