Don d’ovules

Par (embryologiste) et (gynécologue).
Dernière actualisation: 05/07/2019

Dans un processus de gestation pour autrui, le don d'ovules doit parfois être utilisé pour que la FIV puisse avoir lieu et que les embryons soient formés. Les hommes célibataires, les couples homosexuels ainsi que les femmes ayant des difficultés à produire des ovules de qualité n'on pas d'autre choix que de se tourner vers une donneuse d'ovules.

En France, le don de gamètes est un acte altruiste et anonyme, l'identité du donneur ne peut en aucun cas être connue, le choix est fait par le personnel de la clinique et il est seulement vérifié qu'elles partagent le groupe sanguin et les caractéristiques physiques générales avec la future mère.

Exigences pour faire un don

Les donneuses d'ovules en GPA répondent aux mêmes exigences que n'importe quel autre donneur, et ces femmes sont suffisamment jeunes (21-30 ans) pour obtenir de nombreux ovules de bonne qualité et pour bien répondre aux médicaments reçus pour le processus de stimulation.

Elles subissent également des tests psychologiques, des tests de dépistage des maladies infectieuses et des évaluations génétiques pour s'assurer que le futur bébé possède le matériel génétique le plus sain. Elles suivront la même procédure que n'importe quel donneur. Le taux de réussite de la gestation pour autrui avec des ovules de donneuses est d'environ 70 %.

Sélection de la mère porteuse

La législation varie d'un pays à l'autre, de sorte que les conditions du don d'ovocytes doivent être prises en compte. Par exemple :

  • La plupart des pays n'autorisent pas la mère porteuse à donner ses ovules afin qu'il n'y ait pas de lien génétique avec le bébé.
  • Dans certains pays, la donneuse peut être sélectionnée, n'est pas anonyme et il est même possibe de la rencontrer.
  • Aux États-Unis, les parents sont autorisés à apporter leur donneuse, de sorte qu'il peut s'agir d'un membre de la famille, d'une amie....

La donneuse doit toujours subir des tests pour vérifier qu'il s'agit d'une femme en bonne santé et qu'elle n'a pas de maladies héréditaires. Les donneuses devraient être de jeunes femmes, car la qualité des ovules diminue avec l'âge. Parmi les tests, un entretien est également nécessaire pour vérifier qu'elle est consciente de ce que signifie un don d'ovules et qu'elle souhaite participer au processus sur une base volontaire.

Chaque pays a ses particularités, et il est également important de garder à l'esprit que le coût de cette technique sera ajouté au prix de la GPA, le prix varie en fonction de la destination mais est un processus coûteux, par exemple aux États-Unis peut signifier une augmentation de 10.000 dollars

Donneuse anonyme

La plupart des programmes de don d'ovules fonctionnent avec des donneurs anonymes, mais il existe aussi des programmes qui offrent un catalogue de donneuses disponibles, chacun ayant un profil, des antécédents médicaux familiaux, l'origine ethnique, le poids, la taille, la carrure, le type de peau, la couleur des yeux, la couleur et la texture des cheveux. L'une des caractéristiques les plus importantes est l'âge de la donneuse, car les jeunes donneuses (20 à 30 ans) réagissent beaucoup mieux aux traitements de fertilité et fournissent un plus grand nombre d'ovules sains.

Ainsi, les donneuses d'ovocytes peuvent être des patientes qui ont un excédent d'ovocytes après stimulation ovarienne et qui donnent volontairement leur consentement pour que leurs ovocytes restants soient donnés à des femmes qui en ont besoin, des femmes en bonne santé jusqu'à 35 ans ayant une fonction reproductive normale qui acceptent de subir le processus de don contre une compensation financière.

Généralement, le choix de la donneuse est fait par une équipe médicale en fonction des caractéristiques physiques de la receveuse, assurant ainsi la plus grande similitude phénotypique possible avec la femme receveuse pour favoriser l'intégration du futur enfant dans le noyau familial.

Donneuse connue

Dans d'autres cas, les donneuses peuvent être connus, généralement des amis ou des membres de la famille des futurs parents, à condition que la législation du pays le permette. Pour certains parents, le patrimoine génétique est très important pour cette raison il y a plusieurs couples qui utilisent les ovocytes d'une sœur pour effectuer ce traitement.

Processus de don don d'ovule

Quelle que soit la situation de la donneuse d'ovules dans un pays donné, le processus médical est le même. Une fois que la donneuse a été inclus dans le programme de don, en s'assurant qu'il s'agit d'une femme en bonne santé, le don débute:

  • Administration d'injections hormonales pendant 10-12 jours pour stimuler le cycle ovarien.
  • Échographies périodiques et analytiques pour vérifier le développement des follicules ovariens.
  • Lorsque les follicules acquièrent une taille adéquate, la ponction folliculaire est programmée.
  • Extraction des ovules par ponction ovarienne.

Une fois que les ovules ont été prélevés par ponction ovarienne, la donneuse peut mener une vie normale et mettre fin à son intervention dans le processus.

Après la ponction, les ovocytes sont transférés au laboratoire de FIV où leur état de maturité est observé et après quelques heures, les patientes sont informées du nombre d'ovocytes de qualité et de l'état de maturité requis. Ensuite, l'insémination de chaque ovule est effectuée, le spécialiste choisit le meilleur spermatozoïde et l'introduit à l'intérieur de l'ovule. A partir de ce moment, on forme les embryons.

Taux de réussite

Les taux de grossesse obtenus par don d'ovocytes sont les plus élevés dans le domaine de la procréation assistée, atteignant 60% de grossesse par transfert d'embryons.

Vos questions fréquentes

Quand le don d'ovules est-il requis ?

Par Dr. Joel G. Brasch (gynécologue).

Le don d'ovocytes est nécessaire pour diminuer la réserve ovarienne en cas d'âge maternel avancé ou d'insuffisance ovarienne prématurée. Le traitement des ovocytes de donneuses n'a pas de limite d'âge.

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Vos questions fréquentes: 'Quand le don d'ovules est-il requis ?'.

Auteurs et collaborateurs

 Cristina Mestre
Cristina Mestre
Embryologiste
Diplômée en Sciences Biologiques, Génétique et Procréation Médicalement Assistée par l'Universidad de Valencia (UV). Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée par l'UV avec l'lnstituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Embryologiste à IVI Barcelona. En savoir plus sur Cristina Mestre
Dr. Joel G. Brasch
Dr. Joel G. Brasch
Gynécologue
Le Dr Joel Brasch est le directeur médical de Chicago IVF. Il est certifié par l'American Board of Obstetrics and Gynecology, et possède plus de 25 ans d'expérience directe dans le traitement de la fertilité et les soins de la reproduction. Il est également directeur de la Division d'endocrinologie de la reproduction et de l'infertilité au Mount Sinai Medical Center. En savoir plus sur Dr. Joel G. Brasch

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.