Comment fonctionne le don d’ovules et de spermatozoïdes dans la PMA?

Par (embryologiste) et (babygest staff).
Dernière actualisation: 18/06/2015

Pour qu’un processus de gestation pour autrui soit envisagé, il est nécessaire qu’une femme en bonne santé participe, qui sera responsable de la grossesse.

Cependant, outre l’intervention de la mère porteuse, il peut également être nécessaire de recourir au don de gamètes, c’est-à-dire au don d’ovules, de sperme ou d’embryons.

Vous trouverez ci-dessous un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Quand on a besoin d’un donneur

En GPA, il existe plusieurs cas dans lesquels le don doit être utilisé, selon les besoins de chacun des futurs parents.

Don de sperme

Il consiste à utiliser l’échantillon de sperme d’un donneur jeune et sain. Dans ce cas, les techniques de procréation assistée qui peuvent être utilisées sont l’insémination artificielle et la fécondation in vitro, soit par FIV classique ou ICSI.

Bien qu’elle soit de moins en moins fréquente, la maternité de substitution traditionnelle ou incomplète pourrait être utilisée dans ce cas, dans laquelle une insémination artificielle est effectuée sur la mère porteuse. De ce fait, elle fournit également le matériel génétique, ce qui crée un lien plus grand avec le bébé.

Un donneur de sperme sera nécessaire dans les cas suivants :

  • Femme seule.
  • Un couple de lesbiennes.
  • Problèmes d’utilisation du sperme du futur père, dus soit à l’absence de sperme, soit au risque de transmission d’une maladie héréditaire non décelable par le diagnostic génétique préimplantatoire (DPI).

Don d’ovules

Les ovules d’une jeune femme en bonne santé sont utilisés. La qualité des ovocytes diminue considérablement avec l’âge, il est donc essentiel que la donneuse soit une jeune femme, si possible avec un maximum de 30 ans.

Si une donneuse d’ovules est requise, il est nécessaire d’avoir recours à la fécondation in vitro, de sorte qu’il s’agirait d’une GPA complète. La donneuse d’ovules est une femme différente de la mère porteuse, il n’y a donc pas de lien génétique entre la mère porteuse et le bébé.

Le don d’ovocytes est utilisé dans les cas suivants :

  • Un homme seul.
  • Un couple d’homosexuels.
  • Un couple hétérosexuel qui ne peut utilisere les ovules de la femme, soit en raison de l’âge ou du risque de transmission de maladies héréditaires indétectables avec DPI.

Double don

Dans certains cas, il est nécessaire d’utiliser des ovules et du sperme de donneur. Par conséquent, les gamètes du donneur seront utilisés pour la fécondation in vitro et les embryons produits seront transférés à la mère porteuse.

Don de embryons

Dans certains pays, le don d’embryons est autorisé, il s’agit d’embryons donnés par d’autres couples qui ont déjà subi un traitement de fertilité et qui les ont cryopréservés à l’époque.

Ces embryons peuvent être dévitrifiés et transférés à la mère porteuse.

Choix du donneur dans chaque pays

Chaque pays considère le don d’une manière différente, donc si vous devez utiliser un donneur de gamètes, vous devriez consulter la loi concernant le don de gamètes pour savoir comment procéder.

Dans certains pays, comme l’Espagne par exemple, le don est totalement anonyme, les donneurs ne savent pas qui utilise leurs gamètes et les patients ne connaissent pas le donneur. Seules les caractéristiques physiques les plus pertinentes sont données. L’ensemble du processus de don s’effectue par l’intermédiaire de la clinique de procréation assistée.

Dans d’autres endroits, les donneurs ne sont pas anonymes, cela dépend des futurs parents et du donneur, de la relation qu’ils souhaitent avoir. Par exemple, ils peuvent avoir un contact plus direct, voire apprendre à se connaître personnellement, ou simplement connaître leur identité et leurs préoccupations. Il y a des pays, comme les États-Unis, où les membres de la famille ou les amis sont autorisés à donner des gamètes.

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Cristina Mestre
Cristina Mestre
Embryologiste
Diplômée en Sciences Biologiques, Génétique et Procréation Médicalement Assistée par l'Universidad de Valencia (UV). Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée par l'UV avec l'lnstituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Embryologiste à IVI Barcelona. En savoir plus sur Cristina Mestre
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
Babygest Staff
Directrice éditoriale de la revue Babygest en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.