Le don de gamètes dans les traitements de procréation médicalement assistée

Par (embryologiste) et ().
Dernière actualisation: 29/01/2020

Le don de gamètes (ovules et sperme) est un acte altruiste et solidaire par lequel une personne jeune et en bonne santé décide d'aider d'autres personnes ayant des problèmes de stérilité. Le don d'embryons est également possible, dont le principal inconvénient est que les embryons proviennent d'autres couples infertiles, et non de donneurs. Par conséquent, d'une manière ou d'une autre, les personnes ayant des problèmes de stérilité peuvent obtenir la grossesse souhaitée.

Bien que le don de gamètes en France soit anonyme, il s'agit d'un processus complexe dans lequel plusieurs questions sociales, éthiques et juridiques doivent être prises en compte.

Qu'est-ce que le don de gamètes?

Un donneur de gamètes pour la procréation médicalement assistée est une personne qui décide de donner son matériel génétique à une autre personne afin qu'elle puisse obtenir une grossesse. Quand on parle de don de gamètes, on parle de don d'ovules et/ou de sperme.

En général, le don de gamètes est la solution qui permet à de nombreuses personnes de parvenir à une grossesse. Cela se produit lorsque le problème de fertilité apparaît en raison de la mauvaise qualité des propres gamètes ou même de leur absence, comme c'est le cas chez les femmes célibataires, par exemple.

Le recours au don de gamètes implique le renoncement à la génétique, il est donc courant d'avoir besoin d'un soutien psychologique pendant tout le processus. Le fait est que les futurs enfants ne partageront pas leurs gènes avec leurs parents, ce qui est difficile à assumer pour certaines personnes.

Quand a-t-on besoin d'un donneur?

Il existe diverses pathologies qui ont des effets négatifs sur la fertilité des personnes et, par conséquent, il est nécessaire d'opter pour le don de gamètes si l'on veut obtenir une grossesse.

Vous trouverez ci-dessous quelques unes des situations qui provoquent l'infertilité:

  • Âge maternel avancé.
  • Maladies génétiques
  • Anomalies dans l'anatomie.
  • Basse qualité des gamètes.
  • Fausses-couches récurrentes.
  • Les échecs des cycles précédents avec ses propres gamètes.

Un autre cas qui rend nécessaire le recours au don de gamètes est l'absence de partenaire masculin, qu'il y ait ou non des problèmes de fertilité. C'est le cas des femmes seules ou des couples de femmes qui veulent être mères.

Types de dons

Selon la cause de la stérilité, il sera nécessaire de recourir à un type de don ou à un autre. Nous détaillons ci-dessous chacun des modèles de don de gamètes qui existent.

Don d'ovules

Le don d'ovules désigne l'utilisation d'ovules provenant d'une jeune femme en bonne santé qui décide d'en faire don. Il convient de noter que la qualité des ovocytes diminue considérablement avec l'âge, il est donc essentiel que la donneuse ait moins de 35 ans.

C'est pourquoi les traitements de procréation assistée avec des donneuses d'ovules sont devenus ces dernières années la procédure la plus demandée en raison du retard de la maternité. Si des ovules de donneurs sont utilisés, la fécondation in vitro (FIV) est nécessaire.

Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles le don d'ovules est utilisé:

  • Maladies génétiques
  • Insuffisance ovarienne.
  • Perte de la fonction ovarienne.
  • Traitement oncologique.

Les taux de grossesse avec des ovules de donneuses sont plus élevés qu'avec les propres ovules. Cependant, malgré les taux de réussite élevés du don d'ovules, il est vrai qu'il s'agit encore d'une technique que les patients tardent à accepter

La procréation médicalement assistée, comme tout traitement médical, exige que vous fassiez confiance au professionnalisme des médecins et de la clinique que vous avez choisis. Évidemment, tous ne sont pas identiques. Le Rapport sur la fertilité va sélectionner pour vous les cliniques les plus proches de vous et répondant à nos critères de qualité rigoureux. De plus, le système effectuera une comparaison des prix et des conditions proposées par les différentes cliniques afin de faciliter votre prise de décision.

Don de sperme

Le don de sperme consiste à utiliser l'échantillon de sperme d'un jeune garçon en bonne santé. Dans ce cas, les techniques de procréation médicalement assistée qui peuvent être utilisées sont l'insémination artificielle et la fécondation in vitro, soit par FIV classique ou ICSI.

Les situations dans lesquelles il est nécessaire de recourir à un donneur de sperme sont les suivantes:

En outre, le mode de vie et les habitudes peuvent entraîner une diminution de la qualité du sperme et rendre nécessaire l'utilisation de sperme de donneur.

Double don

Dans certains cas, il est nécessaire de remplacer les deux gamètes : les ovules et les spermatozoïdes. Grâce à ce double don, des embryons sont générés et seront transférés à une femme ou à un couple de receveurs.

Ce traitement est celui qui présente le plus de problèmes psychologiques, car aucun membre du couple n'apporte son matériel génétique. En outre, le coût est élevé, mais les taux de réussite sont très élevés et la grossesse peut être obtenue dans la plupart des cas.

Il convient de noter que les taux de réussite du double don sont similaires à ceux du don d'ovules, puisque la qualité de l'ovule est le principal facteur déterminant le succès d'un traitement de FIV.

Don d'embryons

Outre le don de gamètes, il existe également le don d'embryons. Cela implique le don d'embryons surnuméraires provenant d'autres couples qui ont subi un traitement de fertilité antérieur et ont été cryopréservés à l'époque.

L'un des principaux avantages de ce type de don est qu'il réduit le taux d'annulation du cycle. De plus, le prix de l'adoption d'embryons est inférieur à celui des autres traitements de procréation assistée.

Compensation économique

En France, le don de gamètes est un acte volontaire et altruiste. Cependant, la plupart des donneurs de gamètes reçoivent une compensation financière pour les désagréments causés. Ce montant économique est réglementé et inclus dans la Législation sur la GPA en France: lois de bioéthique et droit français (du 29 juillet 1994). Dans le cas d'un don de sperme, les donneurs reçoivent entre 30 et 50 euros pour chaque échantillon fourni. En revanche, les femmes qui font don de leurs ovules reçoivent un montant de 800 à 1000 euros.

Choix du donneur dans chaque pays

Chaque pays considère le don d'une manière différente. Par conséquent, si vous devez recourir à un donneur de gamètes, vous devez consulter la législation correspondante de chaque pays pour savoir comment procéder.

Dans certains pays, comme la France par exemple, le don est totalement anonyme. Dans ces cas, ni les donneurs ne savent qui utilise leurs gamètes, ni les patients ne connaissent le donneur, seules les caractéristiques physiques les plus pertinentes sont données. L'ensemble du processus de don est effectué par la clinique de procréation assistée et celle-ci est chargée d'assigner les donneurs aux receveurs.

Ailleurs, les donneurs ne sont pas anonymes et la relation dépend des parents potentiels et du donneur. Il peut y avoir entre eux un contact plus direct, voire une connaissance personnelle, ou simplement une connaissance de leur identité et de leurs préoccupations. Il y a des pays, comme les États-Unis, où les membres de la famille ou les amis sont autorisés à donner des gamètes.

Vos questions fréquentes

Quelle est la compensation financière pour le don de gamètes?

Par Marta Barranquero Gómez (embryologiste).

La compensation financière pour le don de sperme se situe entre 30 et 50 euros par échantillon, tandis que les donneuses d'ovules reçoivent une compensation d'environ 800 à 1000 euros.

Il convient de noter que le montant de la compensation économique en France pour les dons de gamètes est fixé par le Ministère de la Santé.

Combien coûte un traitement de don d'ovules?

Par Marta Barranquero Gómez (embryologiste).

Le traitement de don d'ovules coûte environ 4 500 à 9 000 euros. Toutefois, il convient de noter que le prix peut varier en fonction de la clinique de procréation médicalement assistée et des services inclus.

Un donneur de sperme peut-il rencontrer son "enfant"?

Par Marta Barranquero Gómez (embryologiste).

En France, le don de sperme est anonyme. Par conséquent, le donneur ne connaîtra pas le receveur de son sperme. En outre, les patients ne peuvent en aucun cas obtenir des données du donneur au-delà des caractéristiques physiques de base telles que la couleur des cheveux, la taille, etc.

Cependant, il y a des pays où les dons ne sont pas anonymes. Dans ces cas, le lien qui se crée entre le donneur et le receveur dépend d'eux.

La rédaction vous recommande

Si vous souhaitez en savoir plus sur les donneuses d'ovules, vous pouvez lire l'article suivant: Don d'ovules: exigences, tests et procédure.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les différents traitements de procréation assistée, je vous recommande de consulter le lien suivant: Techniques de procréation médicalement assistée

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Auteur

 Cristina Mestre
Cristina Mestre
Embryologiste
Diplômée en Sciences Biologiques, Génétique et Procréation Médicalement Assistée par l'Universidad de Valencia (UV). Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée par l'UV avec l'lnstituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Embryologiste à IVI Barcelona. En savoir plus sur Cristina Mestre
Adapté au français par:

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.