Endométriose: symptômes, diagnostic, fertilité et traitement

Par (gynécologue), (embryologiste) et (babygest staff).
Dernière actualisation: 01/08/2019

L'endométriose est une maladie invasive qui implique la croissance du tissu endométrial en dehors de la cavité utérine, par exemple, dans les trompes de Fallope ou les ovaires.

Elle touche 10 à 15 % des femmes en âge de procréer et a des conséquences négatives sur la fertilité: tant la grossesse naturelle que le succès des traitements de procréation assistée sont compromis par la présence d'endométriose ou de kystes endométriosiques.

Dans les cas les plus graves, l'endométriose grave empêche une femme de mener une grossesse à terme et, par conséquent, la gestation pour autrui est la seule solution possible pour avoir un enfant biologique.

Vous trouverez ci-dessous un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Qu'est-ce que la l'endométriose?

L'endométriose est une maladie bénigne chronique chez la femme qui consiste en une croissance anormale de l'endomètre, la couche interne de l'utérus, autour des organes situés dans la cavité pelvienne.

L'endométriose se produit le plus souvent dans les trompes de Fallope (endométriose tubaire) ou dans les ovaires (endométriose ovarienne), où se forment souvent des kystes appelés endométriomes ou kystes de chocolat.

Cependant, il y a d'autres endroits plus étranges comme l'intestin, les poumons ou même le cerveau.

Stades

La gravité de l'endométriose peut être classée en différents stades ou niveaux établis par l'American Society for Reproductive Medicine (ASRM). Les voici ci-dessous:

De stade 1 (minimum)
les implants endométriaux se trouvent isolés et sans adhérences.
De stade 2 (léger)
les implants de tissu endométrial apparaissent superficiellement et mesurent moins de 5 cm. Ils se trouvent généralement dans le péritoine et les ovaires, mais n'affectent pas les autres organes.
De stade 3 (modéré)
il existe de nombreux implants qui peuvent être superficiels ou invasifs autour des trompes de Fallope et dans les ovaires.
Endométriose de stade 4 (sévère)
les implants endométriaux sont nombreux et profonds. Il y a des endométriomes qui peuvent être de grande extension.

Comme on peut le constater, la gravité de l'endométriose dépend de l'emplacement, de la profondeur, du nombre et de la taille des implants endométriaux.

Les symptômes

Le symptôme le plus courant de l'endométriose est la douleur pendant les règles. En effet, le tissu endométriosique provient de l'utérus et réagit donc également aux changements hormonaux pendant le cycle menstruel. Lorsqu'une femme a ses règles, des saignements internes se produisent dans les plaques endométriales, causant une inflammation des tissus et des cicatrices, ce qui entraîne éventuellement des adhérences endométriales.

Voici les symptômes possibles d'une endométriose grave:

  • Douleurs pelviennes, abdominales et lombaires
  • Sang dans l'urine pendant les règles et beaucoup de douleur en urinant
  • Épuisement, fatigue et douleurs lombaires.
  • Douleur lors des rapports sexuels
  • Règles très abondantes et saignements entre les règles (métrorragie)
  • Problèmes psychologiques liés au fait de ne pas pouvoir mener une vie normale ou de ne pas accepter l'infertilité

Malgré cela, 20 à 30 % des femmes atteintes d'endométriose ne ressentent aucun symptôme ou inconfort. Beaucoup d'entre elles sont diagnostiquées lorsqu'elles éprouvent des difficultés à concevoir.

Diagnostic

Le diagnostic de l'endométriose est compliqué, car le tableau clinique est assez large et la symptomatologie très différente selon les patientes.

Bien qu'il existe de nombreuses techniques de diagnostic de l'endométriose, nous allons commenter les plus couramment utilisées ci-après:

Examen physique
en présence de symptômes tels que douleur et endométriose suspectée, le gynécologue effectuera un examen pelvien complet par palpation pour rechercher des signes liés à la maladie, tels que masses ou immobilité des ovaires, trompes et utérus.
Échographie
permet la visualisation indirecte des organes de la cavité pelvienne et est utile pour détecter les kystes ovariens, tels que les endométriomes ou les kystes de chocolat.
Analyses sanguines
le marqueur tumoral Ca-125 est élevé chez les femmes atteintes d'endométriose, surtout si des endométriomes sont présents dans l'ovaire.
Laparoscopie diagnostic
c'est le test le plus fiable pour l'endométriose, car une caméra est insérée directement par une incision dans l'abdomen. Il permet également d'enlever les plaques endométriales en même temps si elles sont accessibles.

Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à ce sujet, vous pouvez accéder à l'article suivant: Diagnostic de l'endométriose.

Infertilité due à l'endométriose

Comme nous l'avons dit, l'endométriose est une maladie courante chez les femmes en âge de procréer. Environ 40 % d'entre elles rencontre des difficultés pour tomber enceintes.

Maintenant, nous allons voir les principales raisons qui expliquent pourquoi l'endométriose affecte le système reproducteur d'une femme.

Altération des organes reproducteurs

Les ovaires et les trompes de Fallope sont les structures les plus touchées par l'endométriose en raison de leur proximité avec l'utérus. Au niveau des ovaires, les adhérences endométriales et les kystes de chocolat détruisent les tissus sains et réduisent ainsi la réserve ovarienne de la femme. De plus, la présence de ce tissu endométriosique empêche également le développement folliculaire et l'ovulation. D'autre part, l'endométriose qui apparaît dans les trompes de Fallope provoque une obstruction des trompes qui empêche le transport des ovocytes et la fécondation naturelle.

Pour ces raisons, de nombreuses femmes atteintes d'endométriose ont besoin de techniques de procréation médicalement assistée pour devenir mères, comme la fécondation in vitro (FIV) ou le don d'ovule.

Réceptivité de l'endomètre altérée

L'endométriose peut également entraîner des anomalies immunologiques: concentration plus élevée de lymphocytes T et d'anticorps IgG et IgA. Ceci a des conséquences négatives sur la réceptivité de l'endomètre et la capacité de l'embryon à s'implanter.

D'autre part, on a constaté que les patientes atteintes d'endométriose ont des difficultés à synthétiser le ligament endométrial et, en outre, ont un faible niveau d'intégrines α et β, nécessaires pour que l'embryon puisse adhérer et s'implanter dans l'utérus.

Il existe d'autres mécanismes qui affectent la fertilité féminine à la suite de l'endométriose. Vous pouvez tous les consulter dans l'article suivant : Pourquoi l'endométriose entraîne-t-elle l'infertilité ?

Traitement

Tout d'abord, il est important de signaler que l'endométriose est une maladie incurable. Les traitements possibles visent à réduire les symptômes et à essayer de retrouver la fertilité.

En fonction des différents lieux, du degré de gravité et de la symptomatologie, un traitement personnalisé sera réalisé pour chaque patient. Il est également nécessaire de tenir compte de l'âge de la femme et de son intention d'avoir des enfants dans un avenir proche.

Traitement médicamenteux

Les analgésiques sont généralement utilisés pour soulager la douleur dans les cas d'endométriose légère.

Ces médicaments ne sont recommandés que pour les femmes souffrant occasionnellement de douleurs pelviennes. S'il devient constant, se répétant pendant tous les cycles menstruels, le gynécologue doit être consulté pour observer l'évolution de la maladie.

Traitement hormonal

Chez les femmes atteintes d'endométriose légère ou modérée qui n'ont pas de désir reproductif actuel, on recommande d'utiliser des contraceptifs oraux, qui peuvent être combinés avec des œstrogènes et de la progestérone. Cela permet de réduire les symptômes en diminuant le flux menstruel, mais les symptômes peuvent réapparaître lorsque la personne cesse de prendre la pilule contraceptive.

Une autre possibilité est d'utiliser des agonistes de la GnRH, qui inhibent les menstruations et empêchent la croissance des implants endométriaux. Cette hormonothérapie est généralement utilisée pendant une période maximale de 6 mois et, comme dans le cas précédent, après l'avoir arrêtée, les règles reviennent et les symptômes d'endométriose réapparaissent.

Enfin, l'option la plus choisie pour traiter l'endométriose est le danazol, également connu sous le nom de danocrine. Il s'agit d'une hormone synthétique dérivée de la testostérone qui inhibe l'ovulation et le cycle menstruel.

Les femmes peuvent avoir un certain type de saignement menstruel pendant ce traitement, bien qu'il disparaisse le plus souvent. Après l'arrêt du traitement, le cycle menstruel revient à la normale après une période de deux mois.

Pendant un traitement sous danazol, la femme doit utiliser des contraceptifs et ne pas tomber enceinte, car ce médicament peut nuire au foetus.

Traitement chirurgical

Lorsque l'endométriose est étendue ou que la femme souffre beaucoup, il est recommandé de retirer les implants endométriaux par voie chirurgicale.

Les techniques chirurgicales les plus couramment utilisées sont les suivantes:

Laparoscopie
il s'agit d'une intervention chirurgicale mineure, peu invasive, qui permet de retirer les implants endométriaux par une petite incision.
Laparotomie
c'est un traitement plus agressif qui nécessite une incision abdominale plus large. On l'utilise dans les cas d'endométriose grave ou lorsque les implants ne sont pas accessibles par laparoscopie.
Hystérectomie
cela consiste en l'ablation de l'utérus pour éliminer définitivement l'endométriose. En fonction des lésions produites, les trompes et les ovaires peuvent également être enlevés.

Cette dernière option sera évidemment prise en compte dans les cas les plus graves et/ou si la femme n'a pas l'intention d'avoir des enfants à l'avenir.

Obtenir une grossesse

Les femmes atteintes d'endométriose qui n'ont pas réussi à obtenir une grossesse naturelle, même après une intervention chirurgicale, devront recourir aux techniques de procréation assistée pour réaliser leur rêve de devenir mères. Selon des facteurs tels que l'âge, la qualité séminale, le degré d'endométriose, etc. les traitements appropriés peuvent être les suivants:

Insémination artificielle (IA)
c'est le premier choix chez les jeunes femmes atteintes d'endométriose légère (grade 1 ou 2), à condition que les trompes de Fallope soient perméables.
Fécondation in vitro (FIV)
son taux de grossesse est plus élevé et est aussi la technique de choix pour l'endométriose modérée ou grave (grade 3 et 4).
Don d'ovules
les ovules de donneuses offrent la possibilité de devenir mères aux femmes atteintes d'endométriose grave dont la réserve ovarienne est gravement affecté, qui ont une mauvaise qualité d'ovocytes, ou présentent des échecs répétés de FIV ou de gros endométriomes qui empêchent une ponction folliculaire.

Si vous souhaitez obtenir des informations plus détaillées sur les bons traitements de fertilité pour être une mère lorsqu'on est atteinte d'endométriose, nous vous recommandons de lire ce qui suit: Grossesse avec endométriose.

La gestation pour autrui

Dans les cas les plus extrêmes d'endométriose, une femme peut ne pas être capable de porter un bébé ou peut avoir une contre-indication médicale.

Les options de reproduction pour les femmes atteintes d'endométriose qui ne peuvent pas maintenir une grossesse sont donc l'adoption ou la gestation pour autrui.

Voici quelques indications pour l'utilisation d'un processus de gestation pour autrui:

La gestation pour autrui est un processus de procréation assistée dans lequel une autre femme (la mère porteuse) accepte de porter la grossesse d'une autre personne ou d'un couple (parents d'intention). Selon que la mère d'intention possède encore des ovaires ou peut fournir ses ovules ou non, il sera également nécessaire de recourir à un don d'ovocytes, pour éviter ainsi que la mère porteuse soit génétiquement liée à l'enfant. Si vous souhaitez davantage de détails sur la gestation pour autrui, nous vous conseillons la lecture de cet article: Qu'est-ce que la maternité de substitution

Vos questions fréquentes

Quelle est la meilleure option thérapeutique pour guérir l'endométriose et pouvoir tomber enceinte ?

Par Dr. Joel G. Brasch (gynécologue).

L'endométriose est une maladie chronique et il n'existe aucun remède. La chirurgie pour retirer les plaques d'endométriose peut augmenter les chances de grossesse, mais les chirurgies répétées ne sont pas efficaces. Le traitement de choix en fonction de l'âge de la femme et de l'étendue des endométrioses comprend l'induction de l'ovulation avec IA et la FIV. La FIV est plus efficace, mais elle est aussi plus coûteuse et n'est pas aussi disponible.

Quelles sont les causes de l'endométriose utérine?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Aujourd'hui, on ne sait pas exactement pourquoi l'endométriose apparaît ni quelle en est l'étiologie. Il existe plusieurs théories qui parlent d'une possible menstruation rétrogrades ou de problèmes immunitaires, ainsi que de l'influence de facteurs environnementaux et génétiques.

Les facteurs de risque associés à l'endométriose peuvent également être décrits :

  • Apparition précoce des règles
  • Avoir la polyménorrhée : cycles menstruels courts
  • Saignements menstruels abondants
  • Avoir un proche parent atteint d'endométriose, comme une mère ou une sœur
  • Ne pas encore avoir d'enfants
  • Avoir un hymen fermé

Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez ici: Les causes de l'endométriose.

Qu'est-ce que l'adénomyose?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

L'adénomyose est un type d'endométriose interne qui affecte la couche musculaire de l'utérus : le myomètre. Chez les femmes atteintes d'adénomyose, le tissu endométrial est normalement réparti dans tout le myomètre, ce qui donne l'impression que l'utérus est plus large.

Les symptômes et les traitements possibles de l'adénomyose sont les mêmes que ceux de l'endométriose abordés tout au long de cet article. L'adénomyose a également un effet négatif sur la fertilité féminine.

Existe-t-il un régime alimentaire recommandé en cas d'endométriose grave?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

L'alimentation peut contribuer à améliorer l'endométriose ou, du moins, à contrôler certains facteurs qui l'influencent, comme l'inflammation, les troubles digestifs ou les altérations hormonales.

En général, il est recommandé d'avoir une alimentation saine et équilibrée, en prenant la précaution d'éliminer les aliments transformés à haute teneur en conservateurs, colorants et stabilisants.

D'autre part, la consommation de produits aux propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes peut être particulièrement bénéfique pour les femmes atteintes d'endométriose. Ces aliments comprennent l'huile d'onagre, l'huile d'olive, le thé, les agrumes, les épinards, les amandes, le curry, l'ail, le gingembre, etc.

La rédaction vous recommande

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette maladie, nous vous conseillons de consulter l'article spécialisé suivant: Qu'est-ce que l'endométriose ?

En plus de l'endométriose, il existe d'autres pathologies qui affectent l'utérus et les organes reproducteurs et causent l'infertilité. Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à ce sujet, vous pouvez accéder à l'article suivant: Infertilité du facteur utérin.

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Auteurs et collaborateurs

Dr. Joel G. Brasch
Dr. Joel G. Brasch
Gynécologue
Le Dr Joel Brasch est le directeur médical de Chicago IVF. Il est certifié par l'American Board of Obstetrics and Gynecology, et possède plus de 25 ans d'expérience directe dans le traitement de la fertilité et les soins de la reproduction. Il est également directeur de la Division d'endocrinologie de la reproduction et de l'infertilité au Mount Sinai Medical Center. En savoir plus sur Dr. Joel G. Brasch
 Zaira Salvador
Zaira Salvador
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) et embryologiste spécialiste en Médecine Reproductive, Master en Biotechnologie de la Procréation Assistée par l'Universidad de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). En savoir plus sur Zaira Salvador
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
Babygest Staff
Directrice éditoriale de la revue Babygest en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.