Être mère après l’hystérectomie

Par (embryologiste) et (babygest staff).
Dernière actualisation: 10/02/2016

L'utérus féminin est l'organe où l'embryon est implanté et se transforme ensuite en fœtus jusqu'au moment de la naissance. C'est donc un organe essentiel pour qu'un enfant puisse naître.

L'ablation de l'utérus est connue sous le nom d'hystérectomie et est une cause d'infertilité.

Vous trouverez ci-dessous un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Qu'est-ce que l'hystérectomie ?

L'hystérectomie est l'ablation de tout ou partie de l'utérus. Les principales raisons pour lesquelles une femme subit une ablation de l'utérus sont :

  • Cancer de l'utérus ou du col de l'utérus
  • Apparition de lésions précancéreuses
  • Endométriose sévère
  • Complications pendant ou après un accouchement
  • Saignements vaginaux incontrôlables
  • Prolapsus utérin
  • Adénomyose
  • Grossesse môlaire
  • Avortement mal réalisé

Bien que, dans certains cas, ces altérations puissent être résolues par des méthodes moins invasives, il existe des situations ou des circonstances qui obligent l'extirpation de l'utérus, c'est à dire une hystérectomie, car ne pas le faire pourrait engendrer un risque réel pour la santé de la femme.

Être mère sans utérus

Comme nous l'avons dit, c'est grâce à un utérus qu'une femme peut donner naissance à un enfant. Sans cet organe, la grossesse et l'accouchement ne peuvent se produire. Cependant, les progrès de la médecine reproductive permettent à une femme hystérectomisée (sans utérus) de devenir mère même si elle ne peut pas tomber enceinte.

Le fait qu'une femme se retrouve sans utérus par ablation ne signifie pas nécessairement la perte de l'ovaire. Par conséquent, ses ovules peuvent toujours être utilisés pour une fécondation in vitro (FIV). Cependant, le transfert d'embryon ne peut être effectué seul, car il n'a pas d'utérus, mais doit être effectué dans l'utérus d'une autre femme.

La gestation pour autrui est une alternative à la FIV dans laquelle une femme donne naissance au bébé d'une autre personne ou d'un couple. C'est la seule option qu'une femme sans utérus a pour pouvoir avoir ses propres enfants.

De cette façon, les embryons seraient générés par la fécondation des ovules de la femme hystérectomisée qui veut être mère. Ces embryons seraient ensuite transférés dans l'utérus de la mère porteuse et, après la période de la grossesse et de l'accouchement, le bébé serait remis à sa mère.

Dans les cas où la femme a perdu, en plus de l'utérus, ses ovaires et donc qu'elle ne peut pas utiliser ses ovocytes ou si ces derniers ne sont pas de bonne qualité, il existe la possibilité de gestation pour autrui avec don d'ovocytes. Quant à l'échantillon de sperme, il peut provenir du couple ou d'un donneur de sperme.

La gestation pour autrui est le traitement de procréation médicalement assistée le plus complexe. Il est donc important de faire confiance à des professionnels de qualité. Si vous ne connaissez pas d’entreprises de confiance, cet outil sélectionnera pour vous les destinations qui vous permettront d'obtenir votre modèle de famille et vous indiquera un devis orientatif. De plus, notre équipe de spécialistes vont étudier votre cas, afin de vous recommander les entreprises qui s’adaptent le mieux à vos besoins et répondent favorablement à nos rigoureux critères de qualité. Nous avons plus de 10 ans d’expérience.

L'adoption

L'adoption est une autre option pour une femme, seule ou avec un partenaire, de devenir mère après avoir subi une ablation de l'utérus.

Cette alternative ne permet pas au futur bébé d'avoir une relation génétique avec celle qui sera sa mère. Malgré cela, c'est une voie choisie par beaucoup de femmes sans utérus pour avoir un enfant.

D'un point de vue social, l'adoption est mieux perçue et implique moins de controverse éthique que la gestation pour autrui. Cependant, la possibilité qu'offre la gestation pour autrui sur le fait de ne pas avoir à renoncer à l'héritage génétique, signifie que la gestation pour autrui est choisie chaque jour par davantage de femmes qui ont malheureusement perdu leur utérus.

La transplantation d'utérus est une autre possibilité pour ces femmes de tomber enceinte et de donner naissance à leur enfant. Cependant, bien qu'il y ait déjà des nouveau-nés vivants, il s'agit d'une technique expérimentale avec de nombreuses complications.

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. En savoir plus sur Andrea Rodrigo
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
Babygest Staff
Directrice éditoriale de la revue Babygest en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.