Être père célibataire

Par (embryologiste), (gynécologue) et (babygest staff).
Dernière actualisation: 05/07/2019

Être père, même célibataire, est un désir de plus en plus répandu chez les hommes. Les options possibles pour cela sont l'adoption, la coparentalité et la gestation pour autrui.

Bien que cet article se concentre sur l'explication du cheminement vers la parentalité par la gestation pour autrui, nous commenterons brièvement les autres options qui s'offrent à un homme pour être un père célibataire.

Vous trouverez ci-dessous un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Options de paternité pour un homme seul

Lorsqu'un homme célibataire veut avoir un enfant, c'est-à-dire être un père sans femme, voici les options qu'il a:

  • L'adoption
  • La co-parentalité
  • La gestation pour autrui

La co-parentalité consiste à avoir un enfant avec une femme sans qu'elle soit son partenaire. La situation serait semblable à celle d'une famille dont les parents ont divorcé. L'enfant aura un père et une mère mais ceux-ci ne seront pas unis par un lien d'amour. C'est un peu comme partager l'éducation et le rôle parental.

Cette option est compliquée, car il sera nécessaire d'établir des accords concernant l'éducation du futur enfant, les responsabilités de chaque parent, etc. Pour en savoir plus à ce sujet, vous pouvez lire cet article: En quoi consiste la coparentalité? – Définition, loi et avis.

L'adoption, tant nationale qu'internationale, est une autre alternative pour qu'un homme puisse réaliser son désir de paternité sans l'intervention d'une femme. Ce n'est pas facile non plus, car les exigences sont nombreuses et variées pour être considérées comme "aptes" à être adoptées. Certaines conditions sanitaires, économiques, sociales, etc. sont requises.

Comme les précédentes, la gestation pour autrui présente des avantages et des inconvénients. Nous allons les détailler ci-dessous.

La gestation pour autrui pour les hommes célibataires

La gestation pour autrui est le seul processus reproductif qui permet à un homme célibataire d'être le père biologique sans avoir à impliquer une autre femme dans la responsabilité parentale, principalement pour deux raisons :

  • La femme qui offre de porter le bébé, bien qu'elle soit un élément fondamental du processus, n'a aucun droit ni aucune obligation à son égard. Par conséquent, son implication après la naissance disparaît.
  • L'homme qui veut devenir père peut fournir le patrimoine génétique (le sperme) et recourir au don d'ovules pour la création de l'embryon qui donnera naissance au futur enfant.

L'accès à cette technique n'est pas universel et il y a peu de destinations de gestation pour autrui pour les hommes seuls. En fait, à l'heure actuelle, seuls les États-Unis et le Canada offrent une sécurité et une garantie juridique suffisantes.

Une autre raison pour laquelle beaucoup d'hommes ne peuvent pas être pères par cette méthode est le coût élevé.

Il y a plusieurs étapes à suivre avant d'arriver finalement à la naissance de l'enfant et chacune d'elles implique une dépense : choix de l'agence des mères porteuses et des donneuses d'ovules, indemnisation des deux femmes impliquées, frais de grossesse, avocats, traitement de fécondation in vitro (FIV), assurance médicale, séjour du futur père dans un pays autre que son propre pays, etc.

Si vous souhaitez devenir papa célibataire, vous pouvez utiliser cet outil afin d’obtenir un rapport détaillé avec nos recommandations et compter sur nos 10 ans d’expérience dans le secteur. Babygest choisit de ne recommander que des entreprises qui répondent favorablement à nos rigoureux critères de qualité et nous restons à votre disposition pour vous aider à choisir votre clinique et votre agence qui s’adapte le mieux à vos besoins.

Vos questions fréquentes

Pouvez-vous décrire les étapes d'un processus de gestation pour autrui pour un homme célibataire ?

Par Dr. Joel G. Brasch (gynécologue).
  • Choisir la clinique qui vous convient.
  • Analyse du sperme et consultation clinique initiale
  • Poursuite de l'examen préliminaire
  • Choisir une donneuse d'ovules
  • Dépistage des donneurs
  • Attestation légale (don frais seulement)
  • Prélèvement d'ovules et création d'embryons
  • Recherche d'une mère porteuse
  • Attestation légale et attestation d'assurance
  • Transfert d'embryons
  • Rencontrez votre bébé !

Je veux être père célibataire et on m'a dit que la Grèce était une bonne option bon marché, est-ce vrai? Je trouve beaucoup d'informations contradictoires.

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

La loi grecque reconnaît la gestation pour autrui comme un acte altruiste qui peut être accompli par une femme pour aider un couple ou une autre femme non mariée. Les hommes célibataires ou les couples homosexuels sont exclus. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que la Grèce puisse être considérée comme une destination convenable, mais en attendant, et comme elle n'est pas acceptée par la loi, un homme célibataire ou un couple homosexuel n'a tout simplement pas accès à la gestation pour autrui dans ce pays.

Combien coûte la gestation pour autrui pour les hommes célibataires?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Le coût total est variable. En général, un homme célibataire qui décide de se soumettre à un processus de maternité de substitution pourrait dépenser entre 80 000 et 100 000 dollars canadiens. Cependant, cela dépend de la clinique choisie et d'autres facteurs, il serait donc plus pratique de faire une visite pour obtenir un devis personnalisé.

Comment le processus de gestation pour autrui permet-il d'avoir un enfant comme parent seul?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Le processus comporte plusieurs étapes. Parmi eux, la première étape consiste à choisir le pays où la technique sera réalisée. Ensuite, il faudra choisir la mère porteuse et la donneuse. Pour ce faire, une agence de GPA doit être contractée dans le pays de destination.

D'autres étapes importantes sont la souscription d'une assurance médicale aux parties concernées, le processus de fécondation in vitro (FIV) ou encore la détermination de la filiation.

Quelle est l'option la plus rapide pour devenir père sans partenaire?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Comme vous pouvez le lire dans l'article, un homme sans partenaire qui souhaite avoir un enfant a trois options: l'adoption, la co-parentalité et la gestation pour autrui.

Dans les deux premiers cas, le temps nécessaire pour avoir un enfant dépendra du temps qu'il faut pour être accepté en adoption et du temps qu'il faut pour trouver une femme qui veut partager la paternité, respectivement.

Ce sont généralement des options plus compliquées que la GPA, bien que cela dépende de chaque cas.

La rédaction vous recommande

L'adoption est une autre option pour une femme, seule ou avec un partenaire, de devenir mère après avoir subi une ablation de l'utérus. Si vous voulez savoir quelles sont toutes les formalités, vous pouvez continuer à lire ici : Adopter: Les différentes possibilités et les démarches à réaliser

Plus particulièrement, les hommes qui veulent adopter un seul enfant devront satisfaire à un certain nombre d'exigences, tant dans leur pays que s'ils veulent partir à l'étranger. Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez ici : L’adoption monoparentale: peut-on adopter en étant célibataire?.

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. En savoir plus sur Andrea Rodrigo
Dr. Joel G. Brasch
Dr. Joel G. Brasch
Gynécologue
Le Dr Joel Brasch est le directeur médical de Chicago IVF. Il est certifié par l'American Board of Obstetrics and Gynecology, et possède plus de 25 ans d'expérience directe dans le traitement de la fertilité et les soins de la reproduction. Il est également directeur de la Division d'endocrinologie de la reproduction et de l'infertilité au Mount Sinai Medical Center. En savoir plus sur Dr. Joel G. Brasch
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
Babygest Staff
Directrice éditoriale de la revue Babygest en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.