Être père célibataire

Par (embryologiste), (gynécologue) et (babygest staff).
Dernière actualisation: 05/07/2019

Être père, même célibataire, est un désir de plus en plus répandu chez les hommes. Les options possibles pour cela sont l'adoption, la coparentalité et la gestation pour autrui, aussi appelée à tort et familièrement ventre à louer ou maternité de substitution.

Le schéma familial composé d'un père et d'une mère n'est plus la seule option. Il existe de nos jours de nombreuses familles monoparentales, qu'il s'agisse de femmes ou d'hommes. Bien sûr, l'absence d'une compagne féminine complique les choses en matière de paternité, mais cela ne veut pas dire que c'est impossible.

Bien que cet article se concentre sur l'explication du cheminement vers la parentalité par la gestation pour autrui, nous commenterons brièvement les autres options qui s'offrent à un homme pour être un père célibataire.

Vous trouverez ci-dessous un index des 8 points que nous allons aborder dans cet article.

Options de paternité pour un homme seul

L'utérus est l'organe nécessaire à une grossesse et la naissance de votre enfant. Les hommes ne disposant bien évidemment pas de cet organe, les options suivantes s'offrent à eux pour les aider à réaliser leur souhait de devenir parent :

  • L'adoption au niveau national ou international
  • La co-parentalité
  • La gestation pour autrui

Il est important de souligner qu'en France les hommes et les femmes n'ont pas les mêmes droits lorsqu'il s'agit d'avoir un enfant. Grâce à la nouvelle loi sur la bioéthique, les femmes seules souhaitant devenir mères pourront opter pour l'insémination artificielle ou la fécondation in vitro avec le sperme d'un donneur. Cependant, la gestation pour autrui étant interdite par la loi, les hommes célibataires ne peuvent être des pères biologiques.

Chacune des options permettant à un homme célibataire de devenir père sont détaillées dans les paragraphes ci-dessous.

L'adoption monoparentale

L'adoption, tant au niveau national qu'international, est une des alternatives proposées aux hommes souhaitant devenir pères sans l'intervention d'une femme. Ce n'est pas un processus facile, de nombreuses conditions sont à remplir avant de pouvoir être considéré comme "apte" pour une adoption.

En France, l'adoption est ouverte à toute personne remplissant les conditions suivantes, indépendamment de son état civil, sexe ou orientation sexuelle :

  • Être âgé de plus de vingt-huit ans.
  • La différence d'âge entre l'adoptant et l'enfant adopté doit être d'au moins quinze années.
  • Obtenir un agrément délivré par l'Aide Sociale à l'Enfance attestant que l'adoptant possède les aptitudes psychologiques, sociales et économiques nécessaires.

Néanmoins, l'adoption à l'étranger se révèle plus complexe, il faut tenir compte des critères et des lois de chaque pays. La majorité des pays acceptent l'adoption monoparentale pour les femmes et non pour les hommes. C'est pourquoi les hommes célibataires rencontrent davantage de difficultés au moment d'adopter à l'étranger.

Le principal problème en matière d'adoption est les longues listes d'attente, cependant le temps d'attente varie en fonction des pays.

Pour plus d'informations sur ce sujet, continuez à lire ici : L'adoption monoparentale : peut-on adopter en étant célibataire ?

La co-parentalité pour les hommes célibataires

La co-parentalité consiste à avoir un enfant avec une femme sans qu'elle soit son partenaire. La situation est semblable à celle d'une famille dont les parents sont divorcés. L'enfant aura un père et une mère qui ne sont pas unis par un lien amoureux. Il s'agit de partager les droits et responsabilités aussi bien quant à l'aspect éducatif et le rôle parental que le soutien financier.

Ce n'est pas une option simple, car il faut trouver un accord concernant l'éducation du futur enfant, les responsabilités de chaque parent, etc. Il convient de souligner que, de manière générale, les hommes ont recours à la co-parentalité pour avoir quelqu'un pouvant les aider à élever l'enfant et non par soucis d'infertilité.

Pour en savoir plus à ce sujet, vous pouvez lire cet article : En quoi consiste la coparentalité? – Définition, loi et avis.

La gestation pour autrui

La gestation pour autrui est le seul processus reproductif permettant à un homme célibataire d'être le père biologique sans avoir à impliquer une autre femme dans la responsabilité parentale, principalement pour deux raisons :

  • La femme qui offre de porter le bébé, bien qu'elle soit un élément fondamental du processus, n'a aucun droit ni aucune obligation à son égard. Par conséquent, son implication après la naissance disparaît.
  • L'homme qui veut devenir père peut fournir le patrimoine génétique (le sperme) et recourir au don d'ovules pour la création de l'embryon qui donnera naissance au futur enfant.

L'accès à cette technique n'est pas universel et il y a peu de destinations de gestation pour autrui pour les hommes seuls. En fait, à l'heure actuelle, seuls les États-Unis et le Canada offrent une sécurité et une garantie juridique suffisantes permettant aux hommes célibataires d'avoir recours à la gestation pour autrui.

Une autre raison pour laquelle beaucoup d'hommes ne peuvent pas utiliser cette méthode pour devenir pères est son coût élevé. Il ne faut pas oublier qu'il y a de nombreuses étapes à franchir avant la naissance de l'enfant, et que chacune d'elle a un coût. Voici les étapes principales nécessaires au processus de gestation pour autrui :

  • Examen médical du parent d'intention,
  • choix de la mère porteuse,
  • examen médical de la mère porteuse,
  • choix de la clinique de PMA pour réaliser la FIV avec le sperme du père d'intention et les ovules d'une donneuse,
  • le transfert des embryons dans la mère porteuse,
  • la grossesse,
  • la naissance,
  • obtention des papiers d'identité et retour dans le pays d'origine.

Il est à noter que la donneuse d'ovules reste anonyme, alors que le père d'intention pourra garder contact avec la mère porteuse.

Le processus de filiation

Lors du processus de gestation pour autrui, il y a trois étapes cruciales lors desquelles la filiation du bébé pourra être effectuée :

  • Avant le transfert d'embryon dans la mère porteuse,
  • lors de la grossesse,
  • après l'accouchement.

Cependant, il n'est pas toujours possible d'avoir recours à ce procédé de filiation. Il est parfois nécessaire d'avoir recours à l'adoption. Généralement, la forme de filiation est définie par la législation du pays de naissance de l'enfant.

Aux États-Unis et au Canada, la filiation se fait par décision de justice. En France, la filiation est reconnue par décision du Tribunal de Grande Instance.

Si vous souhaitez devenir papa célibataire, vous pouvez utiliser cet outil afin d’obtenir un rapport détaillé avec nos recommandations et compter sur nos 10 ans d’expérience dans le secteur. Babygest choisit de ne recommander que des entreprises qui répondent favorablement à nos rigoureux critères de qualité et nous restons à votre disposition pour vous aider à choisir votre clinique et votre agence qui s’adapte le mieux à vos besoins.

Vos questions fréquentes

Pouvez-vous décrire les étapes d'un processus de gestation pour autrui pour un homme célibataire ?

Par Dr. Joel G. Brasch (gynécologue).
  • Choisir la clinique qui vous convient.
  • Analyse du sperme et consultation clinique initiale
  • Poursuite de l'examen préliminaire
  • Choisir une donneuse d'ovules
  • Dépistage des donneurs
  • Attestation légale (don frais seulement)
  • Prélèvement d'ovules et création d'embryons
  • Recherche d'une mère porteuse
  • Attestation légale et attestation d'assurance
  • Transfert d'embryons
  • Rencontrez votre bébé !

Je veux être père célibataire et on m'a dit que la Grèce était une bonne option bon marché, est-ce vrai? Je trouve beaucoup d'informations contradictoires.

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

La loi grecque reconnaît la gestation pour autrui comme un acte altruiste qui peut être accompli par une femme pour aider un couple ou une autre femme non mariée. Les hommes célibataires ou les couples homosexuels sont exclus. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que la Grèce puisse être considérée comme une destination convenable, mais en attendant, et comme elle n'est pas acceptée par la loi, un homme célibataire ou un couple homosexuel n'a tout simplement pas accès à la gestation pour autrui dans ce pays.

Combien coûte la gestation pour autrui pour les hommes célibataires?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Le coût total est variable. En général, un homme célibataire qui décide de se soumettre à un processus de maternité de substitution pourrait dépenser entre 80 000 et 100 000 dollars canadiens. Cependant, cela dépend de la clinique choisie et d'autres facteurs, il serait donc plus pratique de faire une visite pour obtenir un devis personnalisé.

Comment le processus de gestation pour autrui permet-il d'avoir un enfant comme parent seul?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Le processus comporte plusieurs étapes. Parmi eux, la première étape consiste à choisir le pays où la technique sera réalisée. Ensuite, il faudra choisir la mère porteuse et la donneuse. Pour ce faire, une agence de GPA doit être contractée dans le pays de destination.

D'autres étapes importantes sont la souscription d'une assurance médicale aux parties concernées, le processus de fécondation in vitro (FIV) ou encore la détermination de la filiation.

Quelle est l'option la plus rapide pour devenir père sans partenaire?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Comme vous pouvez le lire dans l'article, un homme sans partenaire qui souhaite avoir un enfant a trois options: l'adoption, la co-parentalité et la gestation pour autrui.

Dans les deux premiers cas, le temps nécessaire pour avoir un enfant dépendra du temps qu'il faut pour être accepté en adoption et du temps qu'il faut pour trouver une femme qui veut partager la paternité, respectivement.

Ce sont généralement des options plus compliquées que la GPA, bien que cela dépende de chaque cas.

La rédaction vous recommande

L'adoption est une des options dont dispose les hommes célibataires pour devenir pères. Pour plus d'informations sur les formalités, vous pouvez continuer à lire ici : Adopter: Les différentes possibilités et les démarches à réaliser

La rédaction vous recommande l'articule suivant si vous souhaitez obtenir davantage d'informations sur les différentes étapes de la gestation pour autrui : Comment s'y prendre pour une GPA ? - Conseils et étapes à suivre.

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. En savoir plus sur Andrea Rodrigo
Dr. Joel G. Brasch
Dr. Joel G. Brasch
Gynécologue
Le Dr Joel Brasch est le directeur médical de Chicago IVF. Il est certifié par l'American Board of Obstetrics and Gynecology, et possède plus de 25 ans d'expérience directe dans le traitement de la fertilité et les soins de la reproduction. Il est également directeur de la Division d'endocrinologie de la reproduction et de l'infertilité au Mount Sinai Medical Center. En savoir plus sur Dr. Joel G. Brasch
Adapté au français par:
 Manon Boisbouvier
Manon Boisbouvier
Babygest Staff
Rédactrice et traductrice pour l'édition française de Babygest.. En savoir plus sur Manon Boisbouvier

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.