Média d'information sur l'adoption, les cas complexes de fertilité et la GPA
FAQs
0
Menu

Durant toute la procédure de GPA, combien de fois les parents d’intention doivent-ils se rendre en Ukraine ?

Par Natalia Álvarez.
Dernière actualisation: 08/08/2018

Un couple qui désire bénéficier de l’aide d’une mère porteuse en Ukraine devra s’y rendre au moins en deux occasions :

  • Pour l’obtention des gamètes qui vont être employés pour la fécondation in vitro : afin d’obtenir des ovocytes matures, la mère d’intention doit recevoir des injections d’hormones pour stimuler sa production ovarienne, traitement qui dure entre 2 et 4 semaines. Parfois, il est possible que la future mère commence le traitement de stimulation dans son pays d’origine et se rende en Ukraine quelques jours avant la ponction folliculaire. Au cas où on emploie des ovocytes de donneuse, le séjour se voit réduit à quelques jours, pendant lesquels le père apporte un échantillon de sperme pour féconder les ovules de la donneuse. On obtient de ces différentes manières les embryons qui sont transférés à la mère porteuse.
  • Pour la naissance du bébé : le couple doit séjourner en Ukraine entre 6 et 8 semaines, le temps nécessaire pour que l’enfant s’adapte à son environnement avant de voyager et pour obtenir le passeport qui lui permettra de sortir du pays et de retourner au pays d’origine des parents d’intention.

La rédaction vous recommande: GPA en Ukraine: loi, filiation, rôle des agences et prix.

 Natalia Álvarez
Natalia Álvarez
Directrice de Babygest
Diplômée en Sciences de l'Entreprise par l'Universidad de Alicante. Plus de 10 ans d'expérience dans le secteur de la PMA en tant que directrice de projet à Reproducción Asistida ORG. Créatrice et directrice en 2013 du premier salon de PMA en Espagne. Elle a eu l'occasion de connaitre les meilleurs professionnels, ainsi que le détail de chaque processus.
Directrice de Babygest. Diplômée en Sciences de l'Entreprise par l'Universidad de Alicante. Plus de 10 ans d'expérience dans le secteur de la PMA en tant que directrice de projet à Reproducción Asistida ORG. Créatrice et directrice en 2013 du premier salon de PMA en Espagne. Elle a eu l'occasion de connaitre les meilleurs professionnels, ainsi que le détail de chaque processus.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.