Pourquoi y a-t-il tant de différences de prix entre les pays qui autorisent la GPA ?

Par Natalia Álvarez.
Dernière actualisation: 08/09/2017

Le prix dépend de plusieurs facteurs qui se cumulent :

Le traitement de procréation médicalement assistée
Chaque pays impose ses prix pour la FIV et le transfert embryonnaire, auxquels il faut ajouter si nécessaire le don d’ovocytes ou le DPI, ainsi que le coût de tentatives supplémentaires si la mère porteuse ne tombe pas enceinte au premier essai.
Le système de santé du pays choisi
S’il est public, le coût est réduit d’autant, alors que s’il est privé, les parents d’intention doivent prendre en charge tous les frais médicaux de la mère porteuse ou souscrire pour elle une assurance maladie.
Le tarif des conseillers juridiques et des avocats
Les services offerts pour orienter et aider les parents d’intention dans tous les aspects légaux, ainsi que les taxes sur les papiers nécessaires et les frais de séjour, le temps de réaliser les démarches administratives indispensables, varient en fonction des besoins, du pays de naissance du bébé et du pays d’origine des parents d’intention.
La compensation financière
Elle peut varier en fonction de l’expérience de la mère porteuse, de l’accouchement (naturel ou par césarienne), du type de grossesse (gémellaire, multiple), etc. Parfois, la loi fixe une limite à ne pas dépasser.

La rédaction vous recommande: Prix de la Gestation Pour Autrui: détails selon les pays et options choisis.

 Natalia Álvarez
Natalia Álvarez
Directrice de Babygest
Diplômée en Sciences de l'Entreprise par l'Universidad de Alicante. Plus de 10 ans d'expérience dans le secteur de la PMA en tant que directrice de projet à Reproducción Asistida ORG. Créatrice et directrice en 2013 du premier salon de PMA en Espagne. Elle a eu l'occasion de connaitre les meilleurs professionnels, ainsi que le détail de chaque processus.
Directrice de Babygest. Diplômée en Sciences de l'Entreprise par l'Universidad de Alicante. Plus de 10 ans d'expérience dans le secteur de la PMA en tant que directrice de projet à Reproducción Asistida ORG. Créatrice et directrice en 2013 du premier salon de PMA en Espagne. Elle a eu l'occasion de connaitre les meilleurs professionnels, ainsi que le détail de chaque processus.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.