Média d'information sur l'adoption, les cas complexes de fertilité et la GPA
GPA en Grèce ou en Ukraine : besoin de votre expérience
44
Menu

GPA en Grèce ou en Ukraine : besoin de votre expérience

  1. Ardevaz
    Ardevaz

    Bonjour.
    Nous aimerions commencer des démarches pour une GPA en Grèce ou en Ukraine. Nous avons lu attentivement les dossiers présentés sur ce site : un immense MERCI pour l’aide apportée !! ça redonne espoir !
    Nous aimerions pouvoir obtenir des conseils de couples ayant déjà fait des démarches concrètes. Accepteriez-vous d’échanger avec nous, svp ?
    Merci d’avance

    15/04/2017 à 7:52
    Réponse
  2. Nous sommes actuellement en procédure à Thessalonique. Je serais très heureuse de partager avec vous notre expérience.

    19/04/2017 à 2:36
    Réponse
    • Oui merci !
      Quelle clinique ou agence avez-vous choisie ? Combien de visites devrez-vous effectuer sur place et quel est le budget approximatif pour une GPA en Grèce ?
      J’ai trouvé très peu d’informations précises sur les sites grecs.

      20/04/2017 à 6:29
      Réponse
  3. Bonjour
    Nous avons effectué notre gpa en Ukraine.
    Je serai ravie de vous renseigner

    19/04/2017 à 11:05
    Réponse
    • Oui, volontiers !
      Accepteriez-vous de nous en dire plus svp ? Nous avons une idée de clinique, mais les démarches après la naissance nous semblent très compliquées.
      Merci beaucoup pour votre aide !

      20/04/2017 à 6:26
      Réponse
    • Bonjour Stella,nous souhaitons aussi avoir quelques informations sur boite comme.Pourriez vous nous aider?
      D’avance merci

      15/06/2017 à 18:13
      Réponse
    • Excusez moi biotexcom

      15/06/2017 à 18:14
      Réponse
    • Bonsoir, je voudrais savoir comment s’est passée votre GPA et pour revenir avec votre bébé si ce n’était pas trop compliqué pour rentrer en France
      Et quelle clinique choisir en Ukraine? Merci

      21/01/2019 à 9:05
      Réponse
  4. Bonjour!
    Nous avons fait appel à la clinique Biotexcom avec laquelle nous avons eu 2 garçons !
    tout s’est bien passé, ce qu’ils annoncent sur leur site est tout à fait exact en termes de prestations.
    pour les démarches, le plus important est de se procurer avant votre ultime départ la liste des documents à fournir à l’ambassade et l’état civil ukrainien car ils demandent les originaux apostillés.
    nous sommes restés 6 semaines sur place, l’ambassade a mis 1 mois à nous fournir le laissez passer.
    pour les démarches en France, je ne peux pas vous dire, nous les commençons.
    n’hésitez pas si vous avez d’autres questions!

    20/04/2017 à 9:56
    Réponse
    • Merci bcp pour votre témoignage, ce n’est pas évident de se lancer au vue du nombre important d’agences… Je pensais que la Grèce n’acceptait plus les étrangers en matière de GPA ? Pourriez vous nous dire combien de voyages vous avez effectués et le budget ? Là aussi, il y a de grosses différences… Mille merci

      12/05/2017 à 13:28
      Réponse
    • Bonjour Christine,

      Je suis ravie que vous trouviez dans ce forum des témoignages concrets. Je tiens cependant à préciser ici pour nos futurs lecteurs, comme je vous le signalais dans le sujet précédent Gestation pour autrui : Russie, Ukraine ou Grèce, que la Grèce accepte les étrangers depuis 2014. Ce sont d’autres pays comme le Mexique et l’Inde qui ont interdit aux étrangers de se rendre sur leur territoire pour une GPA.

      Bonne continuation

      15/05/2017 à 9:29
      Réponse
    • Bonjour je voudrais savoir si vous avez eu difficultés pour les passeports des petits aussi combien vous êtes restés en Ukraine avant de rentrer en france avec les enfants

      10/08/2017 à 10:19
      Réponse
    • Bonjour,

      Nous avons fait les démarches de GPA à Boitexcom et nous sommes enchanté quand au suivi de l’hopital.
      Nous partons pour la naissance à Kiev le 06 décembre 2017 et nous sommes très stressés par rapport a l’obtention des papiers du bébé.
      Nous avons contacté l’ambassade belge à kiev et nous confirme qu’il ne nous donnerons pas le laissez passer ou visa pour rentrer sans passer par le tribunal belge.
      On nous avait dit à l’hôpital que cela prenait 2 mois maximum mais j’ai lu des articles sur le net qui stipule 8 mois avec retour en belgique sans l’enfant pour cause permis de séjour dépassé.
      Savez-vous ce que l’ambassade de belgique demande comme papier sur place du type acte de mariage, acte de naissance des parents de substitution, casier judiciaire?
      Merci de nous aider nous sommes vraiment dans une angoisse pas possible

      31/10/2017 à 17:05
      Réponse
    • Bonjour je suis belge comme vous et en cours de GPA, pourrions-nous nous mettre en contact, je suis en contact déjà avec un autre couple belge et j’ai créé un groupe sur fb qui s’appelle gestation pour autrui – belges. En espérant avoir vite de vos nouvelles

      01/02/2018 à 13:39
      Réponse
  5. Bonsoir,
    Nous étions en Ukraine et non en Grèce.
    Nous avons effectué 4 voyages en tout avec 3 tentatives, et cela nous a couté 35 000 €, le prix annoncé, hors billets d’avion, tout le reste étant vraiment inclus.
    Bonne soirée !

    12/05/2017 à 22:04
    Réponse
    • Mille merci pour votre réponse. Nous avons un budget serré et nous n’osons pas nous aventurer car lorsque l’on regarde les packs proposés, certains ne prennent pas en compte une naissance prématurée…. Donc, nous ne pouvons pas estimer le coût de ces derniers ! Vous êtes passés par quelle agence si cela n’est pas indiscret… Encore merci pour tout l’espoir apporté.

      13/05/2017 à 10:26
      Réponse
    • Je me permets de revenir vers vous car en lisant les articles, certains hôpitaux demande une liste d’examens à réaliser comme une écho, une mammographie, un frottis,…. Avez-vous dû fournir tous ces documents ? Merci encore pour le temps accordé.

      13/05/2017 à 10:51
      Réponse
  6. C’est avec plaisir, j’aurai adoré avoir des réponses à mes questions !
    Nous sommes passés par l’agence Biotexcom à Kiev. Le seul supplément que nous avons, mais nous étions informés dès le départ, est le supplément de 5 000 € pour les jumeaux. Les prestations comprises dans le pack ont été entièrement respectées. Ceci dit, il faut savoir que la vie n’est vraiment pas chère sur place si vous voulez des extras (nourriture et taxi notamment).
    Reste à ajouter les billets d’avion.
    Pour les examens, effectivement j’ai également dû les fournir, mais la clinique se charge de la traduction.
    Les médecins sont hyper compétents, et le personnel très gentil. Le seul « inconvénient » reste les délais pour avoir certaines infos. Il faut être patient !

    13/05/2017 à 17:01
    Réponse
    • Un tout grand merci pour tous les renseignements, ça me rassure énormément…..Pour les examens médicaux je vais me renseigner car je ne donne pas mes ovocytes, nous allons faire appel à une donneuse, je pense donc que ce ne sera peut être pas nécessaire. Encore merci bcp, bonne soirée et surtout une bonne fête des mères.

      13/05/2017 à 20:27
      Réponse
    • Bonjour Stella, merci pour votre témoignage! Nous envisageons de nous lancer dans un projet de GPA en Ukraine, nous sommes un peu perdus et aimerions pouvoir échanger directement avec vous, si cela ne vous dérange pas…

      26/08/2017 à 13:41
      Réponse
    • bonjour Stella2111, je me sens rassurée face à votre expérience qui a l’air de s’être réalisée avec succès!
      je me suis également tournée vers la GPA à Kiev, mais j’aimerai tellement avoir réponses à plusieurs de mes questions. Cela me rassurerait davantage. (si vous êtes d’accord)

      05/11/2017 à 19:32
      Réponse
    • Bonjour
      Nous sommes passés par biotex et nous attendons des jumelles
      Nous sommes inquiets sur le retour en France pourriez-vous nous expliquer comment avez-vous procédé que ce soit pour la CPAM et Nantes merci

      01/12/2017 à 16:47
      Réponse
    • Bonjour Stella
      Pouvez vous nous dire où vous en êtes dans votre gpa
      Si vous êtes revenu en France avec votre enfant quels sont les problèmes que vous avez rencontré

      Nous souhaitons avec mon mari avoir recours à la GPA et cherchons toutes les infos possibles à ce sujet rapidement
      Merci pour votre reponse

      25/06/2018 à 14:27
      Réponse
  7. Bonjour, il y a t il des couples belges ayant eu recours à la GPA en Ukraine ou en Grèce. Merci biz

    15/06/2017 à 19:04
    Réponse
    • Bonjour, nous sommes Belges et notre porteuse est enceinte de 5 semaines à Kiev. Y a t il des belges qui peuvent nous renseigner? Merci

      24/10/2017 à 13:40
      Réponse
  8. Bonjour
    Pour des jumeaux jai eu 3000€ De plus
    En Ukraine. Si je dit maryna ou Oksana.
    On Ce sera de quelle clinique je parle .

    02/08/2017 à 23:38
    Réponse
    • Bonjour je voudrais savoir si c’est compliqué de rentrer en france avec les enfants, leur passeport il faut rester combien de temps après que les bébés soient nés vous êtes restés combien de temps? merci

      10/08/2017 à 10:25
      Réponse
    • Bonjour Alex2b,

      Le Code de la famille ukrainien établit que la mère porteuse a interdiction de réclamer la maternité et n’a aucun droit ni obligation sur le bébé.

      En Ukraine, un bébé né par GPA est affilié aux parents d’intention à partir du moment où il est conçu, qu’il s’agisse de ses parents génétiques ou de parents qui se soumettent à un processus de FIV avec des ovocytes de donneuse.

      Après la naissance du bébé, deux documents sont remis aux parents d’intention : l’acte de naissance aux noms du père biologique et de la mère porteuse et le renoncement de la mère porteuse de ses droits sur l’enfant.

      Cependant, comme en France la loi ne reconnaît pas la mère biologique comme la mère, il faudra que votre compagne passe par une procédure d’adoption.

      Puisque vous êtes reconnu comme le père de l’enfant, conçu avec votre sperme, vous n’aurez pas de problèmes pour obtenir les passeports de votre enfant, muni des deux documents mentionnés plus haut.

      Je vous recommande de lire cet article: La GPA en Ukraine.

      Je reste à votre disposition pour plus d’informations,

      10/08/2017 à 13:58
      Réponse
  9. Bonjour
    Petite question ?
    Les personnes qui sont dans un parcours de GPA sont vulnérables et sont souvent prêtes à tout pour réaliser leur rêve d’être parents.
    Les cliniques l’ont bien compris et certaines abusent franchement!!!
    J’aimerais savoir quels sont les recours possible en cas de dysfonctionnement avec une clinique ?
    – fausses informations
    – non respect de l’éthique ex (mère porteuse candidate mais n’ayant jamais eu d’enfants)
    – pas de tarification claires et aucunes factures fournies
    – pas de compte-rendus post transfert clairs et parfois erronés à nous fournir concernant le nombre d’embryons décongelés ou non, viables ou non, leur qualité et le nombre d’embryons restants
    – jusqu’à quel point devons nous subir sans rien dire
    – quels sont les obligations et devoirs des cliniques en matière de GPA en Grèce?
    – où pouvons nous dénoncer ce genre de pratique?
    – où peut-on faire valoir nos droits lorsqu’on est française et qu’on a recours à la GPA en Grèce?
    Parce que moi j’ appelle ça de l’abus de faiblesse, voire de l’escroquerie … !!!
    Merci pour vos réponses et témoignages

    12/12/2017 à 11:58
    Réponse
    • Bonjour Calimero,

      Je comprends par votre message que votre expérience n’a pas été positive.

      S’il y a eu des mauvaises pratiques de la part de la clinique, les recours sont en principe à voir avec la justice du pays en question, dans votre cas la Grèce. S’agit-il de non-respect des engagements pris lors de la signature du contrat? Si c’est le cas, je pense qu’un avocat du pays pourra vous conseiller.

      Vous avez tout à fait raison, certaines entreprises abusent de la position de faiblesse des parents d’intention qui ne résident pas sur place, ne parlent pas la langue du pays et n’y ont pas de contacts. D’où l’importance de comparer, de confronter les expériences, de trouver une agence et une clinique sérieuses et professionnelles et d’être assisté par un représentant légal indépendant dans le pays choisi.

      En attendant, votre témoignage est précieux pour mettre en garde les futurs parents qui pourraient se trouver dans la même situation.

      Merci pour votre apport.

      12/12/2017 à 15:43
      Réponse
    • Bonjour Isabelle.
      Effectivement c’est une mauvaise expérience.
      Ns y avons perdu, temps, argent et confiance.
      Je n’ai pas de recours possible au plutôt pas le courage de me battre pr le moment…10 ans de lutte pr essayer de fonder une famille ça use…
      « La machine est bien rodée. »
      Si la Gpa est autorisée en Grèce, les intermédiaires qui mettent en relation mère porteuse et couples contre rémunération ne l’est pas.
      Les couples st censés trouver par eux même leur mère porteuse ce qui n’est en réalité pas le cas.
      Avec l’aide de l’avocate qui travaille avec la clinique, une histoire montée de toutes pièces est créée et répétée lors du passage au tribunal afin d’obtenir le droit de faire une GPA en Thessalonique.
      ( nous avons payé pr ça, cela faisait partie de la procédure GPA ds cette clinique à Thessalonique )
      Ds l’histoire inventée, il est mentionnée que nous avons trouvé ns même notre M.p par hasard lors d’un voyage en Grèce, que ns avons sympathisé et qu’elle avait décidé de ns aider ds notre projet d’avoir un enfant en se proposant d’être notre MP. ( ce qui est totalement faux…Avec du recul je me demande comment le tribunal a cru à cette histoire…)
      Cela me semblait bizarre mais bon sur le coup le + important était de recevoir de la part du tribunal le feu vert ce que ns avons obtenu sans délai ( jusque là
      Tout se passait comme la clinique nous avait indiqué donc ns avons suivi bêtement, jusqu’à ce que les traitement démarrent et avec eux les premiers soucis…)
      La clinique ne nous a jamais dit que notre Mp pouvait cesser notre collaboration à tout moment et sans préavis sachant que ts les mois ns lui envoyons de l’argent…
      Je précise que nous avons signé un contrat avec la M.p que la clinique nous à trouvé chez cette même avocate qui ns a inventé la fausse histoire,
      contrat que nous n’avons jamais eu en main…
      Contrat que j’ai réclamé et que ns n’avons jamais obtenu.
      Mais encore une fois sur le coup, on ne réalise pas, nous sommes ds l’euphorie, on voit simplement que les choses avancent…Et on perd toute vigilance!!!…
      Si nous avions eu un double du contrat que ns avons signé en main propre, traduit en français, stipulant que nous prenons le risque de s’engager financièrement sachant que tout ce que nous auront payés à la clinique, à la M.P serait perdus en cas d’abandon unilatérale de la part de notre M.P nous aurions agit différemment !!!
      Malheureusement ce n’a pas était le cas.

      Comment se retourner sans contrat ? Avec un faux témoignage dictée par l’avocate de la clinique ?
      Ça me paraît bien compliqué, aujourd’hui je n’en ai pas la force et souhaite surtout mettre les autres candidats à la GPA en garde.
      .Exigez un double de tout contrat que vous signez !
      .Faites vs accompagner d un avocat spécialisé ds ce domaine.
      .Versez un minimum d’argent tant que votre MP n’est pas enceinte ( le pbleme est que la clinique ns influence en nous donnant une somme moy à régler qu’ils jugent acceptable) souvent autour de 400€ par mois.
      Voilà en résumé notre mésaventure, j’espère qu’il servira aux autres couples.
      Encore merci pr ce forum vital!!!

      22/04/2018 à 21:30
      Réponse
  10. y a t il des couples belges sur ce site , en cours ou ayant termine une GPA en Ukraine/ Contactez moi svp

    15/02/2018 à 12:10
    Réponse
  11. Bonjour à tous

    J’habite en France et avec mon conjoint nous allons faire recours à la GPA est il possible d’avoir de plus amples informations ?

    Clinique recommande ?
    Peut-on avoir DPI + GPA avec mon ovocyte et spermatozoïdes de mon conjoint ?

    Je suis très perdu je compte vraiment sur ce site pour avoir des renseignements .
    Merci à vous Mélynda .

    27/05/2018 à 21:59
    Réponse
  12. Alors moi je vais vous raconter mon histoire je suis toujours en Ukraine et ça fait plus de 2 mois que je suis a Kiev avec ma fille qui est né le 27 janvier 2019 née prématurément à 1 kilo 270 au départ nous avons signé un contrat VIP avec écrit sur le contrat si vous signer le contrat VIP votre mère porteuse accouchera à Kiev.

    Notre mère-porteuse habite à Odessa donc à 600 km d’ici elle faisait 600 km tous les mois pour venir faire une échographie. Comment peut-on espérer une grossesse a terme en faisant 1200 km de route tous les mois? alors la prématurité ne nous à pas du tout étonné si ce n’était que ça…

    Le 10 janvier elle devait faire son échographie à la clinique nous étions encore en France, on a appelé Marina pour savoir comment ça se passe et Marina nous a dit que la mère porteuse ne pouvait pas venir parce qu’elle ne se sentait pas bien… – le 12 j’ai envoyé un mail pour savoir comment elle allait pas de réponse – le 16 j’ai envoyé un autre message toujours pas de réponse – le 20, j’ai appelé elle me dit qu’elle va appeler l’infirmière pour savoir comment elle allait et pas de retour jusqu’au samedi 26 janvier ou on reçoit un mail  »URGENT » pour nous dire que notre mère porteuse est en salle d’accouchement et le le lendemain notre fille était née à 29-30 SA 1kg270 et Maryna nous ecrit: TOUT VA BIEN…

    Le dimanche, je ne me rappelle meme plus le nombre de mails que j’ai envoyés à Maryna. Elle finit par me donner un rendez vous téléphonique à 13h30 mais elle n’a jamais répondu… Nous avons pleuré toute la nuit sans nouvelles bien sûr. Le lendemain j’ai enfin eu Maryna a qui j’ai demandé de me dire ce qui s’est passé avec la mere porteuse pour qu’elle accouche maintenant , elle m’a tout bonnement raccroché au nez. J’ai dû m’excuser de lui avoir demandé des nouvelles de la mère porteuse. Je sais que je l’ai fait juste pour avoir des nouvelles de ma fille parce qu’ elle était la seule intermédiaire.

    En 6 jours on a reçu 6 photos et mon mari a du écrire pour demander. J’ai demissionné le lendemain et j’ai demandé d’aller a ODESSA. Kathya m’a dit que le médecin n’était pas d’accord et le 7 j’ai quant même pris l’avion a force d’attendre qu’elles me disent quand venir à Kiev en même temps que ma fille quittait ODESSA aussi pour venir à Kiev en ambulance donc 600 km en ambulance.

    Elle est arrivée je l’ai vu que le lendemain j’ai dû négocier avec les médecins pour pouvoir dormir a l’hôpital . Tout le monde est formidable autant les infirmières que les médecins ils ont pris soin d’elle j’étais rassurée qu’elle prenne du poids jusqu’au jour où j’ai appris en fait que ma fille avait attrapé un virus CYTOMEGALOVIRUS qui est terrible pour les fœtus et pas pour les adultes… je comprends maintenant pourquoi Marina ne voulait pas me donner la raison pour laquelle la mère porteuse a accouché elle m’a tout simplement dit qu’elle a eu de la fièvre mais toute personne intelligente sait qu’on accouche pas parce qu’on a juste eu de la fièvre et que la fièvre est forcément dû à quelque chose.

    Le lendemain j’ai débarqué à la clinique Marina s’est tout simplement mise en colère parce que la veille je lui avais écrit qu’il y avait pas de communication entre elle et moi qu’ elle n’a pas supporté à l’heure où je lui ai écrit le mail c’est-à-dire à 20h elle s’est juste levée de table pour aller s’asseoir ailleurs en face de moi j’ai dû continuer la discussion avec Katya. Maintenant quand j’appelle à la clinique quand Marina décroche que je dis c’est moi elle me parle pas elle repasse tout de suite le téléphone à quelqu’un d’autre à ce jour je n’ai toujours pas la raison pour laquelle notre mère porteuse a accouché.

    Le 22 mars je suis allé à Odessa avec Katia numéro 2 pour pouvoir faire les papiers pour ma fille c’est là où j’ai appris la vérité la mère porteuse était malade depuis le 18 décembre donc hospitalisé depuis le 18 décembre elle perdait du liquide amniotique or nous le 10 janvier on a reçu le compte rendu de l’échographie ou c’est écrit liquide amniotique normal. Elle a demandé de nos nouvelles et a demandé à ce que je vienne mais Biotexcom lui a répondu que moi je ne pouvais pas venir ce n’était pas vrai puisque j’étais juste pas au courant.

    Ensuite, à l’hôpital, ils lui ont demandé de ne pas dire qu’elle était mère porteuse qu’elle avait une infection et que le fœtus aussi mais qu’il faut pas prendre de médicaments mais on lui a demandé de ne pas en prendre et de poursuivre la grossesse parce que ce n’était pas bon donc elle a dû rester pendant un mois et demi à l’hôpital sachant qu’elle a un garçon de 9 ans.

    Lorsqu’on est parti faire le certificat de naissance, même Katia me disait qu’il avait jamais eu de mère porteuse aussi loin elle était même pas habituée à aller faire la demande d’acte de naissance dans une autre ville aussi loin on a dû faire 6h de route aller et 6h retour en laissant ma fille. Heureusement il y avait les infirmières qui étaient autour.

    Aujourd’hui ma fille fait des convulsions elle présente une rétinopathie de Stade 2 elle fait des régurgitations en jet. Le 28 mars j’en avais tellement marre que j’ai dû péter un plomb dans l’hôpital, les médecins sont venus me voir en me demandant ce qu’il y a, je leur ai dit que je voulais juste rentrer en France tellement j’étais fatiguée entre les mails incessants de Biotex pour un problème de virement et aucun d’entre elle ne prenait des nouvelles de la petite seule Daria en prenait. Le jour meme, Daria est venue à l’hôpital, c’est elle qui a réussi à me calmer heureusement et le lendemain on organisait déjà ma sortie je n’ai pas compris pourquoi même les papiers n’ont pas eu le temps d’être fait je devais sortir avec l’aval de l’ophtalmologue qui devait décidé si, selon l’état des yeux de ma fille, je pouvais sortir ou pas. Au moment où il me disait que ma fille avait toujours la rétinopathie stade 2 un des médecins est rentré ils ont parlé en ukrainien et l’ophtalmo a décidé que oui je pouvais sortir.

    Je pense que Biotex est passé par là, a fait pression je n’en sais rien aucune idée mais ma sortie était bizarre et rapide…Mais j’étais quand même bien à la maison car enfin je peux prendre une bonne douche je peux me poser et prendre du temps avec ma fille. Mais la nuit a été un peu difficile parce que je n’ai pas pu dormir pour surveiller ma fille. Le lendemain avec la femme de ménage, je donnais à manger à ma fille, elle a vomi accompagné de convulsions . J’ai appelé la pédiatre qui nous qui nous a renvoyé de nouveau à l’hôpital. Le 3 avril je suis de retour à l’hôpital prise de sang et à nouveau encéphalogramme. On est resté 1 semaine puis sortie à nouveau, cette fois je suis contente de sortir car la réaction des médecins n’étaient pas les mêmes qu’ avant car Maryna m’a dit que les médecin n’étaient pas contents de mon retour et je l’ai bien senti. D’après Maryna, ils disent que j’étais une mauvaise mère car j’ai laissé ma fille tomber malade…bref vous imaginez bien ce que je pense.

    Et mon histoire n’est pas finie. Alors moi je suis noire et mon mari est métisse et quand ma fille est née: blonde rousse et blanches, Katia m’a dit les enfants sont tous blancs au départ et ensuite ils peuvent foncer mais j’avais toujours un doute. Donc j’ai réussi à retrouvrer et rencontrer la donneuse (ne me demandez pas comment mais en tout cas j’ai réussi). Elle m’a dit exactement ceci « ce n’est pas possible que ce soit moi votre donneuse car moi je suis venue à la clinique au mois de juillet mais ils ont dû me préparer pendant 2 mois donc j’ai donné mes ovocytes au mois de septembre » le 18 septembre 2018″ j’ai gardé les échanges avec elle. Elle était même prête à faire le test d’ADN.

    Seulement nous notre mère porteuse est enceinte du 27 juillet. Alors il y a 2 solutions soit ce n’est pas la donneuse, soit la mère porteuse a accouché de 4 mois d’une fille de 1 kilos 270. Le lendemain j’ai débarqué à Biotexcom pour avoir des explications on m’a fait attendre pendant 2 heures lorsque j’ai vu Daria arriver vers moi c’est la seule qui est capable de me contrôler elle a réussi à me calmer. Ils ont du l’appeler pour « gérer la situation » et au moment où je prends le taxi pour repartir je vois Marina dans la rue j’arrête le taxi et je la poursuis je l’ai agressé dans la rue pour qu’elle me dise la vérité sur ma fille. J’exige d’avoir la vérite sur la naissance de ma fille c’est alors qu’elle m’a montré une autre photo en me disant c’est celle-là votre donneuse alors je lui ai demandé pourquoi on m’a caché la vérité elle m’a tout simplement dit qu’elle ce n’était pas elle car elle ne s’occupait plus de notre dossier.

    Alors J’ai demandé a reunir la commission d’arbitrage comme stipulé dans le contrat pas de réponse. J’ai demandé à rencontrer le médecin toujours rien. Aujourd’hui quand j’appelle Biotexcom avec le numéro qu’il m’ont donné ça ne sonne même pas. Ils ont tout bonnement du me bloquer. J’ai envie d’attaquer Biotexcom j’ai dû faire appel à un avocat et a la BBC.

    Je veux juste vous signaler quelque chose je ne travaille ni ne defends aucune association je suis juste une femme qui s’est battue pendant 10 ans avec son mari pour devenir parents, qui pensait vivre un bonheur et qui traverse un véritable cauchemar avec sa fille. Il y a des couples pour qui ça s’est bien passé et franchement tant mieux mais ne me jetez pas la première pierre parce que, pour vous, ça s’est bien déroulé… je pense que dans toute aventure, il faut accepter le bon mais aussi le mauvais, moi je suis toujours à Kiev et j’attends de savoir le sort de ma fille.

    Dans notre contrat, c’est marqué que vous avez droit d’avoir tous les échographies du fœtus. Sur le contrat c’est marqué que si vous n’êtes pas d’accord avec le procédé vous pouvez faire appel à la commission d’arbitrage eh bien… elle n’existe tout simplement pas. Katya m’a dit qu’ils étaient obligés de l’écrire certainement juste pour respecter une procédure. J’insiste toujours pour rencontrer le médecin mais il n’est jamais disponible.

    Le 18 avril ma fille vomit alors la pédiatre décide qu’il faut l’amener a l’hôpital mais les médecins refusent car ils estiment qu’ils ont fait ce qu’ils pouvaient pour nous. Nous voilà reparti avec l’ambulance trouver un autre hôpital ou plusieurs tests ont été faits mais on me demande de faire un IRM et un encéphalogramme. Je n’ai pas compris parce que l’ancien hôpital m’avait dit qu’il l’avait fait mais finalement non. Me revoilà ressortie le lendemain avec ma fille pour essayer de trouver un hôpital faisant des IRM pour enfant.

    Dans l’après midi enfin une bonne nouvelle le passeport de la petite est arrivée, on decide de rentrer le plus vite possible c’est à dire le 22 avril. Peut être enfin on nous dira toute la vérité sur la santé de ma fille. On est content on prépare les valises. Vers la fin de l’après midi je reçois un message la pédiatre doit venir rapidement car il se trouve qu’un enfant de l’hôpital ou j’étais a contracté la rougeole. Je suis encore en panique mais elle me rassure qu’elle ne risquait rien. 1h plus tard je reçois un message comme quoi on doit la vacciner contre la rougeole à 2 mois avec des convulsions et tous les traitements qu’elle a en ce moment. Je pense que je vais refuser car on me dit que le médecin de l’hôpital a modifié mon document de sortie mais on me dit toujours pas ce que c’est donc j’attends d’en discuter demain avec la pédiatre…

    Chez Biotex, nous avons fait congeler 6 embryons nous avons envoyé des mails à Katya depuis 1 mois…elle reste injoignable ni par téléphone ni par mail j’ai même essayé par messenger rien. On nous dit que Katya est gravement malade pourtant je la vois réagir sur Facebook et prévoir un voyage à Bruxelles….la suite de mon histoire je la saurai demain!

    21/04/2019 à 2:30
    Réponse
    • Bonjour Lary,
      Je suis navré pour le stress que vous avez dû subir et j’espère que votre fille va bien et que vous avez trouvé la paix et le calme.
      Ces deux femmes, Marina et Katya sont des représentante de Biotexcom ou d’une agence? Elles n’ont pas fait leurs travail et ont negligé la situation. C’est normal que vous avez exigé des réponses, moi j’aurais crié plutôt et plus fort. Votre expérience montre qu’on ne peut pas faire confiance et je crois que ce serait important d’avoir à côté un représentant légal local si les choses vont mal.
      Salutations

      30/09/2019 à 8:57
      Réponse
  13. Bonjour,
    Avec mon mari, nous aimerions faire une GPA en Ukraine. Mais avant cela, nous aimerions échanger avec couple en pleine procédure ou qui vient de rentrer en France avec leur enfant.
    Est ce que quelqu’un serait d’accord pour partager son expérience?
    Merci d’avance.

    10/07/2019 à 21:47
    Réponse
Laissez un commentaire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.