La gestation pour autrui dans l’Idaho

Par (embryologiste) et (babygest staff).
Dernière actualisation: 01/08/2016

La gestation pour autrui est autorisée dans l'Idaho parce qu'il n'existe aucune loi , aucun règlement ou aucune jurisprudence qui l'interdise expressément. En fait, la jurisprudence à cet égard est favorable et, par conséquent, l'Idaho est de plus en plus populaire comme destination pour un processus de gestation pour autrui.

La façon de procéder est différente des autres destinations courantes de GPA comme la Californie, où il existe une loi et où la jurisprudence est beaucoup plus établie.

Vous trouverez ci-dessous un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Déterminer la filiation

L'un des aspects qui soulignent cette différence est la détermination de la filiation. En Idaho, la filiation n'est pas définie avant la naissance, mais plus tard.

Jusqu'en 2014, l'acte de naissance indiquait le nom du père biologique et de la mère porteuse. Par la suite, la mère d'intention devait adopter le bébé de son partenaire comme belle-mère.

Un autre problème était que l'adoption dans l'État de l'Idaho n'était autorisée que pour les résidents, de sorte que les parents d'intention étrangers qui faisaient un traitement de gestation pour autrui dans l'Idaho devaient procéder à une adoption ultérieure dans leur pays de résidence. Et avec cela, ils devaient retourner dans l'Idaho et changez le certificat.

En 2014, il y a eu plusieurs affaires qui ont créé de la jurisprudence et qui ont permis un changement dans cette manière d'agir. Ainsi, les parents d'intention ont réussi à s'assurer que le nom de la mère porteuse ne figure pas sur le certificat après la naissance. Pour ce faire, il était nécessaire qu'un juge détermine la filiation en se fondant principalement sur le lien génétique d'au moins l'un des parents d'intention.

Actuellement, la filiation est déterminée en faveur des parents d'intention dans les cas suivants :

  • Les couples hétérosexuels (mariés ou non mariés) qui utilisent leurs propres ovules et spermatozoïdes
  • Hommes et/ou femmes célibataires qui utilisent leur propre sperme et/ou leurs propres ovules
  • Des couples composés de deux hommes. Le nom du père qui a fourni le sperme et celui de la mère porteuse apparaîtront.

Ainsi, dans les cas où des gamètes sont donnés et où les parents ne sont pas les parents biologiques, il ne sera pas possible d'obtenir l'approbation du juge pour qu'ils apparaissent directement sur le certificat postnatal et non la mère porteuse.

S'il n'y a pas de lien génétique avec le bébé, il n'y a pas de jurisprudence favorable et il faudra procéder à l'adoption. Cependant, le processus d'adoption peut être très compliqué et augmenter considérablement le coût total du processus.

Prix de gestation de substitution dans l'Idaho

Un autre point de différence avec d'autres destinations américaines de GPA est le prix.

Le coût du processus en Idaho est plus faible, en fait généralement autour de 80.000 euros contre 120.000 euros en Californie.

Il est important de noter que le coût total du processus peut varier considérablement au cas par cas. Certains aspects qui augmentent le coût peuvent être : la grossesse gémellaire, les complications de la grossesse et/ou de l'accouchement, les complications du bébé qui nécessitent une hospitalisation, le nombre, etc.

Une autre raison pour laquelle le prix peut varier est le don de gamètes, puisqu'une personne supplémentaire est impliquée dans le processus. Dans ce cas, le donneur peut être anonyme ou non, car aux États-Unis, les deux possibilités sont autorisées.

Enfin, il est important de garder à l'esprit que la vie dans l'Idaho n'est pas excessivement chère par rapport à d'autres destinations courantes comme la Californie et que, par conséquent, le fait d'y faire le processus signifie un coût global moindre (voyage, hébergement, nourriture, etc.).

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. En savoir plus sur Andrea Rodrigo
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
Babygest Staff
Directrice éditoriale de la revue Babygest en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.