Risques d’une grossesse gémellaire

Par (embryologiste) et (babygest staff).
Dernière actualisation: 18/09/2015

Dans le but d’augmenter les chances de succès d’un traitement de FIV, de nombreux professionnels de la procréation assistée ont tendance à transférer plus d’un embryon. Ainsi, si un ne s’implante pas, peut être que l’autre le fera. Mais que se passe-t-il si on obtient l’implantation des deux embryons, c’est-à-dire une grossesse gémellaire ?

Face à cette attitude, nous devons garder à l’esprit qu’une double grossesse présente un plus grand risque.

Vous trouverez ci-dessous un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Complications d’une grossesse multiple

La procédure de gestation pour autrui est si complexe et si exigeante sur les plans émotionnel et économique que de nombreux couples préfèrent transférer deux embryons pour assurer le succès sans se soucier de la possibilité d’avoir des jumeaux, et même certains la préfèrent, afin de ne pas avoir à recommencer le processus s’ils veulent un autre enfant. Cependant, ils ne sont pas conscients des risques d’une grossesse multiple.

La grossesse multiple, c’est-à-dire deux, trois fœtus ou plus, présente un risque plus élevé pour la mère et les futurs bébés tout au long de la grossesse et au moment de l’accouchement.

Pour cette raison, il existe des législations telles que la législation espagnole qui limitent le nombre d’embryons à transférer. De nombreuses études sont actuellement consacrées à l’augmentation du succès de l’implantation dans le but ultime de réduire les doubles transferts et de suivre la tendance des transferts d’embryons uniques. Parmi les complications les plus courantes des grossesses gémellaires, voici quelques exemples:

  • Distension de l’utérus : l’utérus a tendance à se distendre et exerce plus de pression sur les autres organes.
  • Placenta plus grand et plus d’hormones libérées.
  • Prise de poids augmentée.
  • Placenta praevia : quand il y a plus d’un placenta ou un placenta plus grand, le col de l’utérus peut s’obstruer et cela peut aboutir à des saignements vaginaux et à un risque accru de naissance prématurée.
  • Tension artérielle élevée
  • Probabilité accrue de fausse couche
  • Prééclampsie.
  • Vomissements excessifs (Hyperemesis gravidarum) ou autres troubles digestifs.
  • Hémorragie post-partum.

Risques sur le nouveau-né

Lors d’une grossesse gémellaire, la probabilité d’altérations génétiques des fœtus est accrue. De plus, le syndrome de transfusion fœto-fœtale peut se produire lorsqu’un fœtus reçoit trop de sang et que l’autre n’en reçoit pas assez à cause de la communication de ses vaisseaux sanguins.

Il est très fréquent que les bébés jumeaux naissent avec un poids inférieur à la normale. L’insuffisance pondérale à la naissance peut être observée chez un seul jumeau en raison d’une croissance discordante ou des deux. Le « jumau évanescent » peut également se produire, il s’agit d’un phénomène par lequel un des deux jumeaux disparait sans affecter le développement du fœtus survivant.

Enfin, il est important de constater le risque élevé d’ accouchements prématurés qui se situent entre 25 et 45% des cas. De ce fait, un grand nombre de grossesses gémellaires n’atteignent pas 37 semaines de grossesse, avec les complications que cela implique.

Les naissances prématurées sont associées à un risque accru de morbidité et de mortalité infantiles. De plus, les conséquences à long terme tels que des problèmes neurologiques ou le syndrome de détresse respiratoire, l’hémorragie intracrânienne ou la cécité sont plus courantes.

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. En savoir plus sur Andrea Rodrigo
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
Babygest Staff
Directrice éditoriale de la revue Babygest en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.