Stérilité ou Infertilité: est-ce la même chose ou existe-t-il une différence?

Par (embryologiste), (gynécologue) et (babygest staff).
Dernière actualisation: 05/07/2019

L'infertilité et la stérilité signifient qu'un couple ne peut parvenir à mener une grossesse à terme, en d'autres termes, cela empêche un couple d'avoir un enfant de manière naturelle. Mais alors, s'agit-il de la même chose, y a-t-il une différence entre les deux concepts ? Bien que les problèmes de fertilité soient synonymes, la définition de la stérilité et de l'infertilité n'est pas exactement la même. Par conséquent, dans cet article, notre objectif est de clarifier la confusion entre ces deux termes.

Stérilité et infertilité, ce n'est pas la même chose

La stérilité fait référence à l'incapacité d'avoir une descendance en raison de problèmes au moment de la fécondation car l'ovule et le spermatozoïdes ne parviennent pas à se rencontrer afin de former un embryon.

L'infertilité, d'autre part, indique l'incapacité de mener une grossesse à son terme, en d'autres mots, l'absence de naissance. Mais, dans ce cas, la rencontre entre l'ovule et le spermatozoïde a eu lieu.

Dans les deux cas, il n'y a pas de grossesse à terme, cependant, l'infertilité s'en rapproche un peu plus. Dans les cas de stérilité, la fécondation ne se produit pas alors que dans les cas d'infertilité, l'embryon se crée et il peut même aller jusqu'au développement embryonnaire précoce. Pour autant, la naissance d'un bébé n'a pas lieu.

De manière schématique:

  • Stérilité: il n'y a pas fécondation, c'est à dire que la conception ne se produit pas. L'ovule et le spermatozoïde ne sont pas capables de former l'embryon.
  • Infertilité: la fécondation a lieu, mais des problèmes postérieurs tels que l'échec de l'implantation ou le développement embryonnaire empêchent la grossesse d'arriver à terme.

Stérilité

La stérilité peut avoir des causes différentes chez les hommes et les femmes. Parmi les facteurs les plus courants de la stérilité féminine, on peu souligner :

  • Anomalies dans la structure ou la qualité des ovules
  • Problèmes d'ovulation
  • Les altérations des trompes de Fallope qui empêchent l'ovule et le spermatozoïde de se rencontrer
  • Modifications fonctionnelles ou anatomiques du canal cervical qui peuvent empêcher les spermatozoïdes d'y pénétrer.
  • Facteur utérin: altérations structurelles telles que la présence de fibromes ou de malformations, ainsi que des altérations de l'endomètre qui peuvent causer des problèmes pour la rencontre des gamètes.

Parmi les causes qui provoquent la stérilité masculine, les plus fréquentes sont :

  • Facteur endocrinien ou pré-testiculaire : altérations liées à la libération d'hormones impliquées dans la production du sperme.
  • Facteur testiculaire : traumatisme, hydrocèle, varicocèle, cryptorchidie...
  • Facteur post-testiculaire : impuissance sexuelle, éjaculation rétrograde, obstruction des canaux spermatiques, infections....
  • Facteur spermatique : quantité de spermatozoïdes, faible mobilité, anomalies dans la structure du sperme, etc.

Infertilité

Comme nous l'avons vu, lorsqu'un couple est infertile, la fécondation a lieu, mais elle n'est pas efficace, c'est-à-dire qu'elle ne permet pas à la grossesse d'atteindre son terme.

Pour qu'un bébé naisse, l'ovule et le spermatozoïde doivent être réunis, l'embryon doit être formé, l'embryon doit être implanté dans l'endomètre (couche externe de l'utérus) et se développer pendant environ 9 mois dans le ventre de la mère jusqu'à sa sortie vers l'extérieur pendant l'accouchement.

Tout au long de ces 9 mois, différents événements peuvent survenir qui empêchent le bon déroulement de la grossesse. Parmi ces événements, on peut noter les suivants :

  • Echec de l'implantation : l'embryon est formé mais ne peut être implanté dans l'endomètre maternel.
  • Fausse couche
  • Grossesse extra-utérine : l'embryon s'implante mais en dehors de la cavité utérine.

Toutes ces altérations peuvent être produites pour différentes raisons : troubles immunitaires, anomalies génétiques, infections, anomalies utérines, etc.

Avant de commencer un traitement de fertilité, il est nécessaire d’avoir confiance en la qualité et le professionnalisme de la clinique que vous choisissez. Comme elles ne sont pas toutes similaires, le Rapport sur la fertilité vous aide à sélectionner les cliniques qui remplissent nos critères de qualité. Vous obtiendrez également une comparaison de prix et de conditions de chaque centre afin que votre prise de décision soit plus facile.

Absence d'utérus

L'absence d'utérus est une cause de stérilité et d'infertilité. Tout d'abord, c'est un problème de stérilité car sans utérus, la fécondation naturelle n'est pas possible. Mais c'est aussi un problème d'infertilité car, même si la fécondation a lieu in vitro, c'est-à-dire en laboratoire, l'embryon créé ne peut se développer, faute d'utérus.

La procréation assistée peut résoudre les problèmes de stérilité et d'infertilité. Cependant, l'absence d'utérus est complexe. L'une des solutions possibles en matière de reproduction est la gestation pour autrui.

Il s'agit d'un processus de fécondation in vitro (FIV) dans lequel l'embryon produit est transféré dans l'utérus d'une femme, la gestatrice, qui ne sera plus la mère de l'enfant né par la suite. Cette femme met simplement sa capacité de procréer à la disposition d'une autre femme, d'un homme ou d'un couple qui n'a pas cette capacité.

Vos questions fréquentes

Dans quelle mesure les facteurs liés au mode de vie influent-ils sur la fécondité ?

Par Dr. Joel G. Brasch (gynécologue).

Que vous songiez à devenir enceinte ou que vous ayez déjà essayé, il n'est jamais trop tôt ou trop tard pour évaluer vos choix de vie. Adopter de saines habitudes ou se débarrasser de mauvaises habitudes peut améliorer votre état de santé général. Et certains changements de mode de vie peuvent favoriser la fertilité chez vous et votre partenaire. Par exemple, cesser de fumer, réduire la consommation d'alcool, éliminer les drogues de la rue, avoir des rapports sexuels protégés, éviter la surchauffe (chez les hommes), limiter la consommation de caféine et faire de l'exercice régulièrement.

Quelle est la différence entre stérilité primaire et secondaire ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

On parle de stérilité primaire lorsqu'un couple n'a jamais obtenu de grossesse et de stérilité secondaire lorsque, après avoir déjà eu un enfant, le couple ne parvient pas à obtenir une deuxième grossesse.

Il en va de même pour l'infertilité. L'infertilité primaire signifie que la première grossesse est infructueuse, tandis que l'infertilité secondaire signifie qu'après la naissance d'un premier enfant, la grossesse de la seconde se termine par une fausse couche ou toute autre anomalie qui empêche le développement jusqu'à la naissance.

Qu'est-ce que la stérilité idiopathique ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Le terme stérilité idiopathique désigne l'apparition de problèmes de fertilité de cause inconnue. Malgré les tests et analyses effectués sur le couple, il n'est pas possible de déterminer la cause exacte de l'absence de fécondation de l'ovule.

La chimiothérapie peut-elle entraîner la stérilité ou l'infertilité ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

La chimiothérapie peut causer la stérilité car elle affecte les ovules et le sperme. Par conséquent, si ce traitement oncologique empêche le développement et la maturation des gamètes, la fécondation ne peut avoir lieu et il s'agit donc d'un cas de stérilité.

Est-ce que la stérilité est héréditaire ?

Par Andrea Rodrigo (embryologiste).

Certaines situations de stérilité et d'infertilité peuvent être dues à une anomalie génétique, il est donc possible qu'elle soit héréditaire. Il peut aussi arriver que, bien qu'une certaine anomalie génétique ne soit pas héréditaire, le fait qu'un parent ait eu des problèmes de fertilité puisse être un facteur de risque pour être stérile. Il est possible que la prédisposition de l'enfant à souffrir de stérilité ou d'infertilité augmente malgré le fait que la cause ne soit pas directement une anomalie génétique spécifique.

Dans tous les cas, cela dépendra de chaque situation et de la cause du problème pour concevoir.

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. En savoir plus sur Andrea Rodrigo
Dr. Joel G. Brasch
Dr. Joel G. Brasch
Gynécologue
Le Dr Joel Brasch est le directeur médical de Chicago IVF. Il est certifié par l'American Board of Obstetrics and Gynecology, et possède plus de 25 ans d'expérience directe dans le traitement de la fertilité et les soins de la reproduction. Il est également directeur de la Division d'endocrinologie de la reproduction et de l'infertilité au Mount Sinai Medical Center. En savoir plus sur Dr. Joel G. Brasch
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
Babygest Staff
Directrice éditoriale de la revue Babygest en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.