Thrombophilie pendant la grossesse: types, diagnostic et traitement.

Par (embryologiste) et (babygest staff).
Dernière actualisation: 27/05/2019

La thrombophilie est un trouble de la coagulation du sang qui peut causer des thromboses: caillots de sang qui forment et bloquent les vaisseaux sanguins.

Parfois, une femme ne sait pas qu'elle est atteinte de thrombophilie avant d'avoir un problème de santé qui indique une altération de la coagulation sanguine. Par exemple, des fausses couches répétées.

La thrombophilie est l'une des principales causes de fausses couches à répétition. Pour cette raison, il est nécessaire de réaliser des études spécifiques pour déterminer si la femme souffre d'un type quelconque de thrombophilie et d'appliquer un traitement efficace qui permette d'arriver à une grossesse à terme.

Qu'est-ce que la thrombophilie?

La thrombophilie est une maladie causée par une altération des mécanismes de coagulation du sang, qui prédispose au développement de phénomènes thrombotiques, tels que la formation de caillots artériels ou veineux.

Dans la plupart des cas, la thrombophilie ne présente aucun symptôme apparent chez la personne. Cependant, le risque de thrombose augmente chez les femmes enceintes en raison des changements physiologiques de l'hypercoagulabilité qui surviennent pendant la grossesse.

Les femmes enceintes atteintes de thrombophilie qui ne subissent aucun traitement courent un risque accru de développer des caillots qui obstruent les vaisseaux sanguins et empêchent l'oxygène et les nutriments d'atteindre le fœtus, mettant ainsi la vie de celui-ci en danger.

Selon la cause de la thrombophilie, il est possible de trouver deux grands groupes.

Thrombophilie héréditaire ou génétique

Les thrombophilies héréditaires sont dues à des mutations dans les gènes des facteurs de coagulation ou à l'absence d'anticoagulants physiologiques qui régulent la formation de thrombine.

Ensuite, nous nommerons les altérations génétiques les plus courantes qui causent ce type de thrombophilie :

  • Déficit en antithrombine
  • Déficit en protéines C
  • Déficit en protéines S
  • Mutation G1691A dans le gène du facteur V Leiden
  • Mutation G20210A dans le gène du facteur V Leiden
  • Mutation C677T dans le gène du facteur V Leiden

Thrombophilie acquise

Les thrombophilies acquises sont associées à la présence d'anticorps dirigés contre un composant du corps lui-même (auto-anticorps). Par conséquent, on les considèrent comme des maladies auto-immunes.

Le plus courant est le syndrome des anticorps antiphospholipides (SAPL), une thrombophilie primaire. Il s'agit d'une maladie auto-immune systémique caractérisée par une tendance à l'hypercoagulabilité et à l'inflammation, et souvent associée à des complications obstétricales.

En fait, le SAPL est responsable d'environ 15% des fausses-couches récurrents. Les principaux anticorps antiphospholipides responsables de la thrombose dans le placenta sont l'anticoagulant lupique, les anticorps anti-cardiolipine et la beta2-glycoprotéine1.

D'autre part, il existe d'autres types de thrombophilies acquises ou secondaires qui sont liées à des troubles alimentaires, à la mauvaise absorption ou à des troubles métaboliques, comme la maladie coeliaque ou l'insulinorésistance.

Comment la thrombophilie est-elle détectée?

Pour poser un diagnostic de thrombophilie, on procède habituellement à une analyse sanguine pour vérifier d'abord les taux de coagulation sanguine.

Il sera également nécessaire d'effectuer une étude plus spécifique des thrombophilies qui comprendra une analyse génétique et/ou coagulante des facteurs suivants:

  • Anticorps standard
  • Anticorps anti-protéine Z
  • Anticorps anti-anexine V
  • Facteur V Leiden
  • Facteur VIII
  • Facteur XIII
  • Génotype ABO
  • Homocystéine
  • Polymorphisme du facteur XII (46 C/T)

Il est très probable que l'on découvre peu à peu de nouveaux facteurs génétiques et polymorphismes qui peuvent altérer la coagulation du sang, de sorte que les différents tests de diagnostic disponibles sur le marché sont constamment mis à jour.

En général, on n'effectue pas d'étude sur la thrombophilie à moins qu'il n'y ait une indication à cet effet, comme un épisode thrombotique, des antécédents familiaux, des fausses couches récurrentes, etc.

Indications pour la réalisation d'une étude sur la thrombophilie

En ce qui concerne la grossesse et la perte gestationnelle, les experts envisagent d'étudier la thrombophilie lorsque les situations suivantes se présentent :

  • Deux fausses couches ou plus avant 10 semaines de grossesse.
  • Une ou plusieurs fausses couches après 10 semaines de grossesse.
  • Accouchement prématuré de moins de 34 semaines de grossesse.
  • Mort fœtale intra-utérine.
  • Pré-éclampsie grave ou précoce.
  • Détachement prématuré du placenta (décollement placentaire).

La plupart des personnes atteintes de thrombophilie ne présentent aucun signe ou symptôme, de sorte qu'il est difficile de poser un diagnostic avant qu'un événement thrombotique ne survienne.

Traitement pendant la grossesse

Une fois la thrombophilie diagnostiquée, il est important que le gynécologue collabore avec l'hématologue afin d'établir un traitement approprié permettant d'obtenir une grossesse à terme.

Les anticoagulants, comme l'aspirine et l'héparine, sont le plus souvent prescrits avant et pendant la grossesse.

Le médicament le plus approprié est l'héparine de faible poids moléculaire. Grâce à son administration, le pronostic de ces femmes s'est considérablement amélioré, non seulement en réduisant le risque de fausse-couche, mais aussi en résolvant de nombreux cas d'échecs répétés de nidation.

Ceci est dû à tous les processus dans lesquels l'héparine agit :

  • Il a un effet anticoagulant et favorise une irrigation adéquate par le placenta.
  • Il a des propriétés anti-inflammatoires et immunomodulatrices.
  • Il interagit avec les molécules d'adhésion qui participent à l'implantation des embryons.

Par rapport au suivi de la grossesse, il est nécessaire de prescrire à la femme enceinte toutes les échographies recommandées pour évaluer la croissance du bébé, la quantité de liquide amniotique et le fonctionnement du placenta.

Parfois, le spécialiste peut prescrire du repos en fonction des résultats obtenus. De plus, la femme devrait également subir des analyses sanguines pour évaluer la fonction anticoagulante.

Procréation médicalement assistée

La thrombophilie peut être diagnostiquée au cours d'un processus de procréation assistée. Ne tombant pas enceinte, les couples se rendent dans une clinique de fertilité où ils commencent à faire des tests pour déterminer la cause de l'impossibilité de concevoir.

Les tests de thrombophilie sont habituellement effectués après plusieurs échecs de fécondation in vitro (FIV) sans autre cause apparente.

Il est important d'étudier les thrombophilies avant de recourir au don d'ovocytes, sauf si la cause de l'infertilité est la faible réserve ovarienne. Si des ovules de donneuses sont utilisés chez les femmes atteintes de thrombophilie, l'échec de nidation et les fausses couches récurrentes se produiront également.

S'il s'avère que la femme souffre de thrombophilie, la stratégie à suivre sera de prescrire de l'aspirine et l'héparine pendant la stimulation ovarienne contrôlée.

De cette façon, un pourcentage élevé de femmes sont capables de tomber enceintes et un enfant en bonne santé naît.

Malgré tout, certaines femmes font encore des fausses-couches même avec des anticoagulants et sont incapables de porter un bébé à terme. À ce stade, la seule façon d'avoir un enfant biologique sera la gestation pour autrui.

Vos questions fréquentes

Pourquoi la grossesse augmente-t-elle le risque de thrombose?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Parce que le corps d'une femme subit de nombreux changements, y compris des changements dans la composition du sang :

  • Augmentation de la synthèse des facteurs de coagulation
  • Résistance accrue de la protéine C activée
  • Diminution des anticoagulants naturels tels que la protéine S
  • Plus grande stase veineuse

Toutes ces variations conduisent à la production de thrombine, qui peut déclencher une thrombose dans les vaisseaux du placenta et arrêter le développement fœtal.

Quelles précautions particulières faut-il prendre lors d'une grossesse avec thrombophilie?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

En plus de tous les examens prénataux qui sont régulièrement effectués pendant la grossesse, les femmes atteintes de thrombophilie devraient suivre un traitement à l'héparine à différents moments. Pour ce faire, les tests suivants sont effectués :

Échographie Doppler
pour vérifier que le flux sanguin dans l'artère ombilicale est adéquat et que le bébé reçoit suffisamment de nutriments et d'oxygène. Il aide également à voir la croissance et le développement du fœtus.
Surveillance de la fréquence cardiaque
pour vérifier la fréquence cardiaque du bébé et ses variations au fur et à mesure que le bébé bouge. Il est utilisé pour s'assurer que le bébé reçoit suffisamment d'oxygène.
Analyses sanguines
pour vérifier que l'anticoagulation se situe dans l'intervalle thérapeutique prévu.

Y a-t-il un régime alimentaire à suivre pour combattre la thrombophilie?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Il n'existe pas de régime spécifique pour guérir la thrombophilie. Cependant, certains aliments peuvent aider à renforcer le système immunitaire et à améliorer la santé cardiovasculaire.

Par exemple, le citron est utile pour éliminer les toxines, l'huile d'olive réduit le taux de mauvais cholestérol ou LDL dans le sang, l'avocat a de multiples bienfaits, l'ail a des effets anticoagulants, l'artichaut aide à prévenir les thromboses et les embolies, le céleri est riche en antioxydants et en phytoéléments qui régulent la tension artérielle, le jus de canneberge améliore la circulation sanguine, le vin rouge réduit le risque de crise cardiaque ou de thrombose, la carotte prévient les crises cardiaques et équilibre le taux de cholestérol, etc.

La rédaction vous recommande

Si vous avez besoin de plus d'informations sur la gestation pour autrui et quelles sont ses indications, nous vous recommandons d'entrer dans l'article suivant : Gestation pour autrui (GPA): définition et informations utiles.

En plus de la thrombophilie, il existe d'autres maladies qui causent une incapacité de grossesse. Vous trouverez toutes ces informations ici: Maladies qui empêchent la grossesse.

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Bibliographie

Auteurs et collaborateurs

 Zaira Salvador
Zaira Salvador
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) et embryologiste spécialiste en Médecine Reproductive, Master en Biotechnologie de la Procréation Assistée par l'Universidad de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). En savoir plus sur Zaira Salvador
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV
Adapté au français par:
 Marie Tusseau
Marie Tusseau
Babygest Staff
Directrice éditoriale de la revue Babygest en français et en anglais. En savoir plus sur Marie Tusseau

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.