À la surprise de la mère porteuse Jessica Allen et des parents d’intention chinois, les deux bébés n’étaient pas des jumeaux produits par la division de l’embryon.

Leur ADN était différent : l’un d’entre eux était l’enfant biologique des Liu alors que l’autre était l’enfant biologique de la mère porteuse et de son mari.

Un phénomène rare (encore inédit dans le cadre de la gestation pour autrui) s’était produit : la superfétation.

Cliquez ici pour lire l'article complet :    61
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.