Le refus d’inscrire les enfants issus de la gestation pour autrui à l’état civil est le problème principal que rencontrent de nombreux parents en France.

Ceci crée une situation d’insécurité juridique qui porte atteinte aux droits des enfants.

Cliquez ici pour lire l'article complet :    58
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.