Le refus d’inscrire les enfants issus de la gestation pour autrui à l’état civil est le problème principal que rencontrent de nombreux parents en France.

Ceci crée une situation d’insécurité juridique qui porte atteinte aux droits des enfants.

Cliquez ici pour lire l'article complet :    58

Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.   Accepter