Grossesse de la mère porteuse et évolution du bébé mois par mois

La grossesse en gestation pour autrui (GPA) est le processus biologique au cours duquel l’embryon se développe à l’intérieur de l’utérus de la mère porteuse, pour donner naissance à un nouvel être humain après l’accouchement. Dans le cadre de ce que l’on appelle parfois une maternité de substitution (bien la maternité soit un concept plus large que la gestation), l’embryon est transféré à l’endomètre de la gestatrice après une fécondation in vitro (FIV).

Pendant les neuf mois de la grossesse, la mère porteuse passe par un ensemble de changements physiques et émotionnels propres à son état de gestation, principalement causés par les altérations hormonales.

Vous trouverez ci-dessous un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Changements physiques et physiologiques

La grossesse cause des changements physiques et physiologiques. Parmi les plus évidents figurent la prise de poids et l’augmentation du volume des seins en raison de la production de lait.

D’autres changements sont moins visibles : la création du cordon ombilical, l’étirement de la peau, le ramollissement du col de l’utérus, etc.

De nouvelles émotions apparaissent en raison des changements hormonaux : la sensibilité augmente, de même que les préoccupations ou les doutes, le désir sexuel, les sautes d’humeur, les altérations de l’estime de soi.

Les hormones sont également responsables des fameuses nausées, des ballonnements, de la fatigue et de la sensation de lourdeur dans diverses parties du corps comme les pieds ou les jambes.

Certaines grossesses passent presque inaperçues alors que, pour d’autres, les changements sont si intenses qu’ils requièrent un changement de la routine quotidienne.

Contrôle médical de la gestation

Le contrôle médical périodique au cours des neuf mois de gestation est essentiel pour s’assurer que l’évolution est bien l’évolution attendue semaine après semaine et que le fœtus se développe correctement.

La mère porteuse devra se faire suivre par une série d’examens médicaux pendant sa grossesse pour s’assurer de sa santé et de celle du bébé. Les plus importants sont les tests suivants :

Échographies ou ultrasons
en général, on réalise une échographie par trimestre de grossesse, au cours des semaines 12, 20 et 36. Il est possible de solliciter des échographies supplémentaires.
Test de O’Sullivan
c’est un test de glucose pour détecter le diabète gestationnel.
Échocardiographie fœtale
elle vérifie que le cœur du bébé bat correctement.
Mesure de la clarté nucale
elle sert à évaluer le risque de trisomie 21 et d’autres défauts chromosomiques, ainsi que les altérations cardiaques congénitales notoires.

La mère porteuse doit se rendre à des consultations médicales programmées pour le suivi de la grossesse.

Les parents d’intention pourront se tenir au courant de l’avancement de la gestation grâce aux échographies envoyées par l’agence ou par la mère porteuse elle-même. Ils seront informés de toutes les circonstances de la grossesse et des examens médicaux réalisés.

Alimentation et mode de vie sain

Pendant la grossesse, il est primordial de suivre un mode de vie sain. Il faut contrôler des aspects tels que :

L’alimentation
la femme doit maintenant s’alimenter et alimenter le fœtus, qui se développe grâce à ce qu’elle mange. Elle doit suivre un régime équilibré et varié, riche en nutriments, en particulier en vitamines et en calcium.
L’exercice physique
pendant la grossesse, il est recommandé de réaliser une activité physique d’intensité modérée, en évitant les compétitions et les exercices impliquant des changements intenses, surtout en fin de gestation. Parmi les sports recommandés figurent la natation et le cyclisme. Il est également conseillé de marcher de 20 à 40 minutes par jour.
Substances nocives
il faut absolument éviter la consommation de substances novices comme le tabac ou l’alcool, car elles augmentent le risque de complications pendant la grossesse et l’accouchement, en plus de causer des dommages au fœtus.

La mère porteuse devra surveiller son alimentation et suivre un régime adapté pour apporter les nutriments nécessaires à la croissance du bébé. Le médecin pourra prescrire une série de suppléments alimentaires pendant la grossesse pour éviter les carences en minéraux et nutriments essentiels.

Développement du fœtus mois par mois

Après la nidation, l’embryon commence à se développer. Les changements les plus importants se produisent tout au long du premier trimestre de grossesse, qui correspond au stade embryonnaire. C’est pendant les trois premiers mois que se forment les organes.

À la fin du premier mois, pendant les premières semaines de la gestation, l’embryon a un aspect circulaire et mesure environ 2,5 mm de diamètre.

Au cours du deuxième mois se forment les trois couches cellulaires embryonnaires qui donneront lieu aux différents tissus du bébé. C’est à ce moment-là qu’apparaissent la moelle épinière, le cerveau, le cœur, l’intestin et la peau. Les yeux, les oreilles, le nez et les lèvres commencent aussi à se développer.

Vers le troisième mois, l’embryon passe à s’appeler fœtus.

Il possède déjà tous ses organes, bien qu’en cours de développement. C’est pendant le troisième mois que les organes génitaux se forment.

Le processus de respiration commence aussi, avec des mouvements d’inhalation et d’exhalation qui ne se réaliseront de façon automatique qu’à partir de la sortie de l’utérus, juste après l’accouchement.

Le bébé pèse alors autour de 20 grammes et mesure environ 8,5 cm de long. Il commence à bouger, mais la femme ne pourra pas encore le sentir.

Au quatrième mois, le fœtus pèse autour de 170 grammes et mesure environ 15 cm. À partir de ce moment, ses mouvements deviennent plus intenses et la gestatrice peut commencer à les percevoir. Les cordes vocales se forment.

Les organes internes continuent à évoluer. Au cinquième mois, le système circulatoire comprend déjà des cavités cardiaques délimitées et le cœur bat avec force. Vers la semaine 24, le bébé va apprendre le mouvement de succion, qui sera d’une importance vitale pour s’alimenter pendant ses premiers mois de vie.

Six mois après le début de la grossesse, le bébé ouvre les yeux. Il est déjà sensible à la lumière, mais la capacité de distinguer les formes et les couleurs ne viendra qu’avec la naissance.

Pendant le dernier trimestre de la gestation, aux septième, huitième et neuvième mois, le bébé finalise sa croissance et son développement. Sa peau s’épaissit, ses organes terminent de se former et ses mouvements s’intensifient, jusqu’au moment où il réussit à se mettre en place avant l’accouchement.

Vos questions fréquentes (FAQ)

Quelles précautions prendre lorsque la mère porteuse est enceinte de jumeaux ?

La grossesse gémellaire ou multiple présente de plus grands risques que la grossesse unique. Elle doit faire l’objet d’un contrôle médical plus exhaustif.

La mère porteuse devra augmenter la fréquence des examens médicaux pour surveiller le développement fœtal et évaluer les risques d’accouchement prématuré. C’est le gynécologue qui indiquera la marche à suivre pour chaque cas.

Il faudra contrôler le poids de la mère porteuse, car en cas de grossesse gémellaire il y a beaucoup de risques que les bébés présentent une insuffisance pondérale à la naissance, ce qui pourrait compromettre leur survie.

Par ailleurs, la mère porteuse devra se reposer suffisamment pour prévenir les contractions utérines. Elle devra adapter son activité physique en la diminuant au fur et à mesure de la progression de la grossesse. Une alimentation adaptée avec des suppléments quotidiens d’acide folique et de fer sera indispensable.

Quels aliments sont importants pendant la grossesse ?

L’essentiel est d’adopter une alimentation variée et équilibrée. Pendant la grossesse, les besoins nutritionnels augmentent. Il faut prêter attention aux apports en minéraux comme le calcium, le fer et l’iode, ainsi qu’en vitamines comme l’acide folique.

Parmi les aliments conseillés se trouvent le lait et les produits laitiers, les fruits et légumes frais, les viandes et les poissons de faible apport calorique. Ces aliments, pour la plupart, doivent se consommer cuits pour garantir la santé de la mère porteuse.

Comment s’assurer que la mère porteuse ne consomme pas d’alcool ni de tabac pendant la grossesse ?

Une gestation pour autrui fait souvent l’objet d’un contrat qui stipule les droits et les devoirs de toutes les parties, y compris les grandes lignes de l’alimentation de la mère porteuse, fondamentale pour le développement du bébé. Mais la GPA passe surtout par la confiance.

La motivation altruiste est fondamentale, car elle garantit une grande prise de conscience de la mère porteuse qui agit toujours dans l’intérêt de l’enfant à naître.

C’est la responsabilité morale de la gestatrice qui est alors en cause. De leur côté, les parents d’intention devront s’abstenir de prétendre contrôler tous les aspects de la vie de la mère porteuse, en évitant d’attenter à son autonomie et à sa dignité.

Est-il mauvais que la mère porteuse fasse du sport pendant la grossesse ?

Non. Au contraire, pratiquer une activité douce et modérée est même recommandé, comme la marche, le vélo (jusqu’au cinquième mois de la grossesse), la natation, le yoga ou la méthode Pilates.

Certains parents d’intention voient d’un mauvais œil que la mère porteuse continue à pratiquer une activité sportive pendant la grossesse. Ils ne doivent pas s’inquiéter, pourvu que l’activité soit adaptée à son état. Dans le doute, il faudra toujours demander l’avis du médecin.

La rédaction vous recommande

Dans le cadre d’une procédure de GPA, la grossesse ou gestation est assumée par la mère porteuse, ce qui lui confère une grande responsabilité. Comme toute femme enceinte, elle devra passer par les examens médicaux habituels. Vous pouvez en savoir plus en cliquant sur le lien suivant  : Contrôle médical à la mère porteuse.

Cependant, la particularité d’une GPA est que la grossesse concerne également de près les parents d’intention, qui souhaiteront en connaître toutes les circonstances. Comment la vivent-ils ? Lisez notre article Suivi de la grossesse.

Pendant cette période, connaître la mère porteuse peut avoir un impact important sur la façon dont est vécue la grossesse. Cependant, chaque situation est singulière ; il y plusieurs façons de concevoir la relation entre la gestatrice et les parents. Lesquelles ? Rendez-vous sur : Relation avec la mère porteuse.

Si vous pensez devenir parents par GPA et vous souhaitez vous familiariser avec cette idée, nous vous conseillons de lire : Devenir parents grâce à la maternité de substitution.

3 commentaires

  1. avatar
    Indiezahra

    Je suis enceinte de 4 mois, et je commence déjà à sentir des petits mouvements, c’est tellement beau !!!! J’ai hâte de l’avoir dans mes bras 🙂

  2. avatar
    LÉA

    En gestation pour autrui on fait aussi le test de l’amniocentèse ?

    • avatar
      Isabelle GuttonSpécialiste en gestation pour autrui

      Bonjour LÉA,

      Comme pour toute grossesse, des tests génétiques peuvent être réalisés sur prescription du gynécologue. Ils ne sont pas obligatoires, mais sont essentiels si le contrat de GPA prévoit l’interruption de la grossesse en cas de malformations génétiques.

      L’amniocentèse ou la choriocentèse permettent de diagnostiquer des anomalies chromosomiques et des défauts congénitaux. D’autres techniques sont des dépistages non-invasifs qui réduisent les risques de complications.

      Vous pouvez en savoir plus en lisant : Contrôle médical en GPA.

Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.   Accepter