De nombreux cas étudiés montrent que la remise du bébé après l’accouchement ne cause pas de séquelles psychologiques à la mère porteuse si celle-ci a été correctement informée et qu’elle a été psychologiquement préparée à l’ensemble de la procédure.

De plus, si elle possède sa propre famille, elle est consciente dès le début du possible impact physiologique et émotionnel de la grossesse.

Cliquez ici pour lire l'article complet :    84
Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.