Une procédure de gestation pour autrui (GPA) est une procédure longue et complexe. C’est pour cela qu’il ne s’agit pas d’une décision à prendre à la légère. Il est normal qu’un test psychologique soit réalisé à la mère porteuse mais aussi aux parents d’intention, pour s’assurer qu’ils sont préparés au traitement d’un point de vue émotionnel.

Si un traitement de GPA est annulé avant la FIV, les conséquences ne sont pas irréversibles. Elles se limitent souvent à payer des indemnisations, en fonction de ce qui est stipulé dans le contrat de GPA.

Cependant, si l’annulation se produit après la création de l’embryon et surtout une fois que le transfert embryonnaire a eu lieu, des désaccords surgiront avec de possibles préjudices à une ou plusieurs des parties impliquées.

Cliquez ici pour lire l'article complet :    64
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.