Des imprévus et des complications existent qui peuvent mettre en danger la situation du bébé né par gestation pour autrui (GPA). Pour le protéger, il est indispensable de se montrer prévoyant et d’anticiper toutes les situations possibles. Par exemple, au cas où les parents se sépareraient pendant la grossesse, il faut spécifier qui va avoir la garde de l’enfant et les étapes à respecter.

Il peut aussi arriver que les deux parents d’intention meurent, par exemple dans un accident. Pour cette raison, ils doivent rédiger un testament qui désigne le ou les responsables légaux du bébé s’ils viennent à manquer.

Dans les deux cas, il s’agit de ne pas laisser le bébé sans protection au moment de sa naissance.

Cliquez ici pour lire l'article complet :    64
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.