Après plusieurs expériences infructueuses de PMA, les couples et les femmes qui ont subi des échecs répétés de FIV et autres traitements de fertilité ressentent souvent une usure émotionnelle qui les dissuade de recommencer de nouvelles tentatives.

Si beaucoup renoncent alors définitivement à leur projet parental, d’autres se tournent vers l’adoption. Enfin, certains se décident pour la GPA comme leur dernière chance d’avoir un enfant porteur de leurs gènes.

Cliquez ici pour lire l'article complet :    65
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.