Rémunération de la mère porteuse

Le fait de rémunérer la mère porteuse est l’un des aspects de la gestation pour autrui les plus controversés.

Pour de nombreuses personnes, le fait qu’une mère porteuse reçoive une somme d’argent en récompense de son geste lors d’un processus de gestation pour autrui, cela fait d’elle une « chose » et transforme la gestation pour autrui en produit commerciale.

C’est pourquoi la plupart des pays qui autorisent la gestation pour autrui, n’acceptent que la gestation altruiste. Dans ce cas-là, l’argent que reçoit la mère porteuse de la part des futurs parents, n’est que le remboursement des dépenses occasionnées par la grossesse.

Par ailleurs, certains considèrent que la grossesse est un processus qui suppose un grand effort physique, moral et social pour la mère porteuse, et qu’il est donc normal qu’elle touche de l’argent, du moment que le montant de la compensation est réglementé pour éviter tout abus ou exploitation du corps de la femme.

Compensation financière à la mère porteuse

Bien que la plupart des grossesses se déroulent normalement et sans aucun type de complications, la gestation suppose à la mère porteuse une série de changements physiques et émotionnels qui peuvent lui être dangereux. La prise de poids, le dérèglement hormonal, les nausées, la fatigue, la constipation, l’augmentation du volume des seins, les lourdeurs, etc. sont quelques-uns des symptômes ou des changements physiques dont souffre une femme lorsqu’elle est enceinte.

En plus de la grossesse, il faut également prévoir les risques éventuels pendant l’accouchement ainsi que les conséquences psychologiques que cela peut entraîner.

Tout ce processus comporte des risques que la mère porteuse à décidé d’affronter afin d’aider une personne ou un couple à réaliser son rêve d’avoir un enfant. C’est pourquoi il paraît tout à fait raisonnable de lui verser une compensation financière, pour son engagement durant les 9 mois de grossesse.

Il est important que la compensation financière n’implique pas de changement socioéconomique à la mère porteuse, afin d’éviter que l’argent ne devienne la principale motivation pour se soumettre à une gestation pour autrui, et ainsi d’éviter toute exploitation de la femme.

Par exemple, en Californie (États-Unis), l’un des états les plus expérimentés en gestation pour autrui, pour pouvoir agir en tant que tel, la mère porteuse et son mari doivent avoir tous deux un travail et une bonne situation économique. De cette manière, la gestation pour autrui ne se transforme pas en gagne-pain à part entière mais l’argent que touche la mère porteuse n’est qu’une aide financière pour la récompenser de ses efforts et des risques que suppose la grossesse.

Par ailleurs, dans des pays moins développés tel que l’Inde, les mères porteuses perçoivent une compensation financière bien supérieure à leurs revenus habituels, ce qui peut amener à une négociation avec la femme, à l’exploiter et à la commercialiser, chose que rejettent les défendeurs de la gestation pour autrui qui se battent pour que la compensation aux mères porteuses soit réglementée et éthiquement acceptable.

Frais de grossesse

Certaines législations, telle que la législation canadienne, autorisent seulement la gestation pour autrui sans rémunération directe à la mère porteuse, c’est ce que l’on appelle la gestation altruiste. La raison pour laquelle il n’est pas permis de payer la mère porteuse est d’éviter que la gestation pour autrui ne devienne un processus à but lucratif.

Toutefois, dans ces pays n’autorisant que la gestation altruiste, la mère porteuse est généralement dédommager des frais occasionnés par la grossesse, tels que :

  • Visites médicales (transport…)
  • Nourriture particulière
  • Vêtements de grossesse
  • Absence au travail

Certains pays limitent le montant de ce dédommagement et d’autres permettent aux parents d’intention de payer à la mère porteuse tout ce dont elle à besoin pour sa grossesse.

Un commentaire

  1. avatar
    ayden31

    Bien sûr qu’il faut payer les mères porteuses, elles nous rendent un service immense alors qu’elle ne sont même pas obligées à le faire ! C’est très gentil de leur part.

Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.   Accepter