Suivi de la grossesse

Le contrôle médical de la mère porteuse doit commencer avant de connaître le résultat du dosage beta hCG (hormone chorionique gonadotrope) ou test de grossesse.

Il n’est pas seulement question d’un contrôle de l’état de santé. C’est important que des médecins spécialistes réalisent les contrôles et analyses nécessaires pour vérifier que la femme enceinte est préparée pour mener la grossesse à terme sans risques spéciaux ni complications graves.

On vérifie aussi que la mère porteuse dispose de toute l’information sur les habitudes saines, et celles qui sont toxiques ou à risque et qu’elle doit éviter pendant la grossesse. Elle doit recevoir un conseil approprié sur les critères nutritionnels avant l’implantation, puisque le régime alimentaire pendant la grossesse revêt une importance cruciale.

Contrôle de la grossesse

Environ 10 jours après le transfert des embryons à l’utérus de la mère porteuse, on peut déjà vérifier si l’implantation embryonnaire a eu lieu à travers le « test de grossesse ». En cas de résultat positif, la mère porteuse est envoyée chez son gynécologue habituel environ une semaine après, pour confirmer par une échographie que la grossesse suit effectivement son cours.

Pendant tout ce temps, la mère porteuse fait l’objet d’une attention particulière. Il est très important que la mère porteuse ait un bon état d’esprit pour obtenir la grossesse et son bon déroulement, au moins pendant les jours avant et après le transfert. Le soutien de sa famille et des futurs parents sera en ce sens nécessaire.

C’est très compliqué de prévoir la date exacte de l’accouchement, cependant, il est possible de calculer un intervalle approximatif de jours pendant lesquels on prévoit que l’accouchement peut se produire. Les futurs parents devront être prêts à voyager vers la destination correspondante au moment où ils seront prévenus.

Ceux-ci essaient habituellement d’arriver avant la naissance pour pouvoir être présents pendant l’accouchement et être les premiers à prendre soin de leur bébé. Toutefois, ce n’est pas toujours possible. Dans ces cas-ci, il est très important d’arriver le plus rapidement possible pour éviter que le nouveau-né ne soit désemparé.

Si le résultat du test de grossesse est négatif, la mère porteuse devra arrêter la prise des médicaments prescrits pour préparer l’endomètre et devra attendre son prochain cycle menstruel. Le centre de procréation assistée évaluera le meilleur moment pour réaliser une nouvelle tentative.

Relation entre la mère porteuse et les futurs parents

La relation entre la mère porteuse et les futurs parents sera aussi proche que le souhaitent les deux parties. Il s’agit d’une décision très personnelle. Les futurs parents suivront la grossesse d’une façon plus ou moins proche en fonction du type de relation.

Indépendamment du degré de confiance existant entre les futurs parents et la mère porteuse, la clinique chargée du processus de fécondation in vitro et du suivi de la grossesse informera les parents d’intention de façon périodique sur les résultats des échographies et les possibles complications ayant pu surgir pendant la gestation.

  • Certains couples considèrent que le fait d’entretenir un contact avec la mère qui porte leur enfant peut supposer un conflit émotionnel et même dériver en jalousie et complexes.
  • D’autres personnes croient que la mère porteuse est très importante dans la vie de leur futur enfant et veulent pour cette raison la connaître en profondeur ; ils pensent aussi que le fait d’entretenir une relation intime avec la mère porteuse leur permet de participer d’avantage à la grossesse et la naissance de leur enfant.

Dans de nombreux cas, le lien créé entre la mère porteuse et les futurs parents est si fort qu’ils maintiennent le contact au fil des années. Ils continuent à communiquer régulièrement, à s’envoyer des photos, à faire des vidéoconférences, etc. Il y a même des couples qui ont voulu avoir un deuxième enfant et ont pour cela recouru à la même mère porteuse, étant donné qu’ils considèrent important que les frères et soeurs partagent la femme qui les a portés.

Bien que le suivi de la grossesse puisse être réalisé à travers l’information fournie par la clinique aux parents, le fait d’avoir une relation avec la mère porteuse permettra aux futurs parents de connaître les détails sur l’évolution de la grossesse au jour le jour.

Avoir une relation plus ou moins forte avec la mère porteuse n’est ni mieux ni pire. Nous vous conseillons de vous accorder sur vos préférences sur ce sujet dès le premier entretien. Il est important que tous les impliqués se sentent à l’aise avec la décision prise sur la nature de cette relation avant, pendant et après la naissance de l’enfant.

2 commentaires

  1. avatar
    mirette

    A mon avis il vaut mieux laisser les complexes et jalousies de côté et s’impliquer aux côtés de la mère porteuse.

    • avatar
      Emna MzahSpécialiste en gestation pour autrui

      Bonjour mirette,

      Il est en effet préférable d’oublier ces aspects là pour pouvoir se centrer sur l’essentiel, c’est-à-dire la santé de la mère porteuse et celle du bébé.

Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.   Accepter